Un syndicat lycéen demande la suspension d'un site qui fait les devoirs des élèves à leur place

Le Syndicat général des lycéens critique la "marchandisation de l'éducation" et réclame la fermeture du site Bonnenote.fr qui propose aux élèves d'acheter des devoirs réalisés par d'autres.

Un lycée à Paris, le 15 juin 2016. (Photo d\'illustration)
Un lycée à Paris, le 15 juin 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Syndicat général des lycéens (SGL) fait la chasse aux sites internet, qui proposent de faire les devoirs des élèves à leur place. Le syndicat, via un communiqué, s'en prend particulièrement au site Bonnenote.fr, apparu "il y a quelques semaines" en France et inspiré d'un modèle américain.

Dix-huit euros la copie livrée dans la journée

Le SGL parle d'un "véritable Uber des devoirs, une marchandisation de l'éducation". Il met en avant le coût élevé de la prestation, "18 euros la page pour une copie livrée dans les 12h, 9 euros pour une livraison dans le mois."

capture d\'écran du site Bonnenote.fr
capture d'écran du site Bonnenote.fr (capture d'écran)

Le syndicat condamne un système "qui va accroitre les inégalités entre les lycéens ayant les moyens de payer leurs devoirs et les moins aisés, sans oublier la pédagogie". Il réclame "la suspension du site Bonnenote.fr dans son modèle actuel et de toute initiative de ce type".