Toulouse : les intrusions sauvages dans les piscines privées explosent

Les fortes chaleurs provoquent une nouvelle sorte de délinquance. Une équipe de France 3 revient sur le phénomène des squatteurs de piscine.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Pour faire face à la canicule, des bandes de jeunes envahissent les piscines des résidences privées. Les résidents sont excédés par la situation.

Cette propriété de Colomiers (Haute-Garonne) a retrouvé sa quiétude, mais les résidents sont encore sous le choc. Il y a plusieurs jours, leur piscine a été prise d'assaut par une dizaine de jeunes. Mais la baignade a mal tourné. Une violente altercation a alors éclaté avec l'un des copropriétaires. Résultat : un nez fracturé et dix jours d'incapacité totale de travail pour le résident violemment agressé.

Un an de prison ferme

Depuis 15 jours, les intrusions sauvages explosent dans les bassins privés toulousains et prennent une tournure inquiétante. "C'est inadmissible. On est dans des propriétés privées pour lesquelles on paye des charges conséquentes pour pouvoir profiter de la piscine, et c'est vrai que c'est un problème de ne pas pouvoir être tranquille", confie au micro de France 3 un copropriétaire.

L'agresseur du résident de la piscine de Colomiers vient d'écoper d'un an de prison ferme, en comparution immédiate.


Le JT
Les autres sujets du JT