Vol en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs. Ces accusations ne concernent pas la mafia mais sept douaniers de l'aéroport de Roissy. Soupçonnés d'avoir volé des millions d'euros en liquide dans les valises de trafiquants de drogue présumés, ils ont été mis en examen samedi 23 juin, avant d'être incarcérés et bientôt suspendus, a annoncé Sylvie Moisson, procureur de la République à Bobigny.

"Plus de 5,5 millions d'euros ont déjà été saisis cette semaine sur des comptes en Andorre et 157 000 euros en espèces ont été retrouvés lors des perquisitions", a précisé Sylvie Moisson. Les sept douaniers, dont un est un jeune retraité, ont reconnu les faits, selon le procureur. Me Sabrina Goldman, avocate d'un des douaniers placé en détention, a souligné que son client n'avait "aucun lien avec les trafiquants de stupéfiants", ajoutant qu'il avait "cédé à la tentation".

"L'enquête (...) a mis au jour l'existence d'un noyau de fonctionnaires des douanes, âgés entre 40 et 50 ans, en poste à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, se livrant à une activité crapuleuse, habituelle et organisée", a précisé le procureur. Les douaniers, "repéraient des valises susceptibles d'appartenir à des trafiquants de stupéfiants et de contenir de grosse sommes d'argent. Les valises étaient récupérées discrètement, l'argent liquide partagé puis placé notamment sur des comptes bancaires en Andorre", a-t-elle poursuivi.