RSA contre bénévolat : "impossible" à mettre en place pour Marisol Touraine

Feu rouge du gouvernement à l'idée de soumettre le versement du RSA à des heures de bénévolat. La ministre des Affaires sociales juge la décision votée par le département du Haut-Rhin "impossible" à mettre en œuvre.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

C'est une fin de non-recevoir. Marisol Touraine refuse de conditionner le RSA à des heures de bénévolat. C'est pourtant la décision votée par le département du Haut-Rhin, majoritairement à droite. Dès 2017, les allocataires devraient effectuer 7 heures de bénévolat par semaine pour toucher les 524 euros mensuels du RSA.

Les pauvres stigmatisés ?

Le sujet fait polémique jusque dans les couloirs de l'Assemblée. A droite, les députés saluent la mesure. "C'est une bonne chose, on leur fait reprendre la notion d'aide, de servir", assure Bernard Debré, député Les Républicains de Paris.
 
D'autres élus dénoncent une stigmatisation des plus pauvres comme Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne, pour qui "les gens qui désignent les bénéficiaires du RSA comme des profiteurs se trompent et font beaucoup de mal à la cohésion nationale". Quelque 1 600 000 personnes touchent chaque mois ce revenu de solidarité active.
Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, le 3 février 2016 à Paris.
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, le 3 février 2016 à Paris. (LEWIS JOLY / SIPA)