Ces enfants qui n’ont pas de rentrée

Certains parents n’envoient pas leurs enfants à l’école. Ce droit leur est reconnu par la loi.

Voir la vidéo
Brut
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C’est la rentrée, on reste à la maison ! Pour 30.000 enfants français, chaque année, les parents choisissent le "home-schooling". C’est un droit, indique la loi : "L'instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix."

Pour Flavie, une mère de famille qui instruit ses enfants à domicile, "il y a une compétition énorme" qu’elle juge malsaine, en ajoutant que "l’enfant apprend à parler et à marcher sans aller à l’école".

Les parents, bons pédagogues ?

L’éducation à domicile, ce n’est pas forcément les parents tiraillés par l’éducation de leurs enfants. Il existe tout d’abord des organismes comme le CNED, qui permettent de suivre des cours par correspondance. Les parents qui choisissent en revanche l’instruction en famille (IEF) souhaitent laisser les enfants apprendre au rythme de leurs envies. Flavie prône notamment ce type d’apprentissage : "En lisant un livre sur les chevaliers par exemple, on discute de la vie au Moyen-Âge, on va chercher une ressource sur Internet : ça peut être un 'C’est pas sorcier', ou un jeu qui parle de ça…" L’intérêt est qu’il n’existe pas de journée-type pour l’enfant.

Alors, convaincus par l’éducation à domicile ?

enfant
enfant (BRUT)