Reims : un bébé opéré du mauvais côté

Le petit garçon, qui souffrait d’une hernie, a dû être opéré deux fois à la suite d'une erreur de l'équipe médicale. Ses parents sont en colère.

Un bloc opératoire à l\'hôpital Lenval de Nice (Alpes-Maritimes), le 24 avril 2017.
Un bloc opératoire à l'hôpital Lenval de Nice (Alpes-Maritimes), le 24 avril 2017. (A. NOOR / BSIP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Johan va bien aujourd'hui. Mais ses parents ne sont pas près d'oublier l'épreuve que la famille vient de vivre. Le petit garçon de 18 mois a dû être admis en urgence à l'hôpital de Reims (Marne) à la fin du mois de mai, après qu'on lui eut diagnostiqué "une hernie inguinale étranglée", rapporte L'Union de Reims. En clair, une partie de son intestin est sortie de son emplacement habituel.

L'opération doit avoir lieu côté droit. Or, de retour à la maison, la maman de Johan découvre un pansement… côté gauche. "Son père a été immédiatement voir les médecins pour avoir des explications", explique-t-elle dans les colonnes du journal régional.  Le lendemain, l'enfant doit donc être réopéré, du bon côté cette fois-ci.

Une erreur du chirurgien qui l'avait examiné

Depuis "cette improbable mésaventure", Johan se porte pour le mieux. Mais ses parents ne décolèrent pas. "Je reste très énervée par cette histoire, explique la mère. Quand j’ai réalisé l’erreur, on m’a d’abord quasiment traitée de folle, j’espère qu’il y aura tout de même une sanction."

Si ça avait été pour une amputation, qu’est-ce qui se serait passé ?

La mère de Johan

L'Union de Reims

L'hôpital a fini par reconnaître son erreur. Le chirurgien qui avait examiné Johan la veille de l'opération "s’était trompé de côté en écrivant" sur la feuille de soins, raconte la mère de l'enfant. L'établissement, qui reconnaît "un événement indésirable", dit avoir engagé "un dispositif de médiation". Les parents, qui avaient contacté un avocat, ont rencontré les représentants du CHU, jeudi 15 juin.