Que valent les nouvelles offres bancaires low cost?

On trouve désormais des cartes de crédit avec compte courant associé dans les supermarchés à un prix imbattable : un euro par mois, sans conditions de revenus et sans dépôt minime. Quelles sont les contraintes, quelles sont les limites de ces nouvelles offres? France 2 a enquêté. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans cette grande surface, entre les pâtes et les biscottes, ce coffret propose une carte bancaire "C'zam" et l'ouverture d'un compte pour cinq euros, puis un euro de frais par mois. Nous testons l'ouverture d'un compte. Dans le coffret, une carte. Nous enregistrons le numéro de la carte dans l'application mobile, puis scannons deux pièces d'identité. Le compte est activé, il a 0 euro de crédit. Pour l'alimenter, il faut un virement depuis un autre compte.

Une clientèle ciblée

Car dans ce nouveau dispositif, aucun dépôt d'espèces n'est possible, et aucun chéquier n'est fourni. La carte permet les achats dans tous les magasins, virements et prélèvements, mais sans découvert possible. Une offre bancaire pour une clientèle bien ciblée : les jeunes et les personnes aux petits revenus qui veulent un compte à bas prix. La grande distribution se lance dans cette activité, car la demande est là. Le concept existe déjà avec succès dans certains bureaux de tabac, où les comptes Nickel ont conquis 550 000 clients en trois ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Borne Compte-Nickel chezles buralistes.
Borne Compte-Nickel chezles buralistes. (SYLVIE CAMBON / MAXPPP)