Le journaliste Robert Ménard a déclaré mardi 3 juillet à l'AFP qu'il envisageait de se présenter en 2014 aux municipales à Béziers (Hérault). Et pour y arriver, l'auteur du controversé Vive Le Pen ! (éd. Mordicus) compte rassembler des politiques de tous bords, y compris de l'extrême droite. Il semble ainsi avoir tranché la question qu'il posait le 20 juin sur son blog, dans un billet intitulé "S'allier avec le Front national ?".

"J'ai rencontré des gens du PS, de l'UMP et des gens du FN", a affirmé le possible futur candidat, qui assure ne pas vouloir d'un "cartel" mais souhaite réunir aussi "des gens qui ne se retrouvent pas dans les partis politiques". Interrogé sur ses chances de faire cohabiter UMP, PS et FN sur la même liste, Robert Ménard a répondu que "les choses sont en train de bouger et de changer""Il y a 20% de gens qui votent FN à Béziers. Je n'ai pas l'intention de faire sans eux, ni sans les gens de gauche", "communistes" inclus, a-t-il ajouté.

Le conseiller municipal PS Pierre Callamand a confirmé avoir discuté des prochaines élections avec le fondateur de Reporters sans frontières (RSF), avec lequel il a "des amis communs""Pour les municipales de 2014, on souhaite proposer une alternative crédible, qui ne soit pas centrée sur le PS mais ouverte, large", a déclaré l'élu socialiste. Avant d'assurer : "Il n'y aura pas d'encarté FN sur la liste, ni d'UMP. Et la tête de liste sera socialiste. Mais je n'ai pas de problème avec les électeurs, il ne faut pas les diaboliser, quels qu'ils soient", a-t-il ajouté.