Polémique sur les PV de stationnement électroniques

Le député socialiste François Loncle a saisi le ministère de l'Intérieur pour dénoncer la mise en place des PV de stationnement électroniques, qui priverait les personnes verbalisées de la possibilité de se défendre.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Finis les traditionnels papillons que les pervenches glissent sous l'essuie-glace. Depuis 2011, le PV se dématérialise. L'infraction est enregistrée dans un boîtier électronique, et l'amende arrive directement dans votre boîte à lettres. Théoriquement, les agents peuvent laisser un papier sur le pare-brise comportant la mention "information" pour prévenir de l'infraction, mais cela est rarement fait, explique Lucie Bouzigues, de France 2.

Plusieurs PV pour un même véhicule

Effet pervers de cette dématérialisation du PV, deux agents peuvent verbaliser un même véhicule à quelques heures d'affilée. Et quand l'amende arrive, il est souvent trop tard pour contester. Exemple : si le ticket de stationnement d'un automobiliste glisse sous le volant et qu'il est verbalisé, il ne pourra pas prouver sa bonne foi une semaine plus tard. 
Le député socialiste François Loncle dénonce un "scandale" ce matin dans les colonnes du Parisien. Il a saisi le ministère de l'Intérieur.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Paris, seuls 13% des automobilistes verbalisés pour stationnement payent leur amende dans les délais légaux.
A Paris, seuls 13% des automobilistes verbalisés pour stationnement payent leur amende dans les délais légaux. (MAXPPP)