Plus de 245 millions d'euros de cadeaux offerts aux médecins par les laboratoires

L'association Regards citoyens publie une liste de la quasi-totalité des cadeaux offerts aux médecins par les laboratoires, entre janvier 2012 et juin 2014. Ces données confortent l'image d'une profession chouchoutée par l'industrie pharmaceutique.

Un homme travaille sur une ligne de production de vaccins, le 16 décembre 2011, dans une usine de GlaxoSmithKline à Saint-Amand-les-Eaux (Nord). 
Un homme travaille sur une ligne de production de vaccins, le 16 décembre 2011, dans une usine de GlaxoSmithKline à Saint-Amand-les-Eaux (Nord).  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un travail de fourmi. L'association Regards citoyens a publié, mardi 17 mars, sur son site internet, une liste gigantesque qui recense la quasi-intégralité des quelque 2,5 millions de cadeaux offerts par les laboratoires aux professionnels de santé entre janvier 2012 et juin 2014, dont le montant total est évalué à plus de 245 millions d'euros.

Depuis 2013, ces avantages en nature et en espèces sont recensés sur le site gouvernemental Transparence-Santé, dès que le montant atteint au minimum 10 euros. Mais la base est difficile à utiliser, et comporte des lacunes. Des limites qui ont poussé l'association à se plonger plus en profondeur dans les données disponibles.

"Nous n'émettons pas de jugement moral. Mais nous savons que la gestion de ces liens d'intérêt peut mener à des conflits d'intérêt, explique Tangui Morlier, membre du conseil d'administration de Regards citoyens, contacté par francetv info. Si l'industrie pharmaceutique dépense autant d'argent, c'est qu'elle y trouve son compte. On ne dépense pas 250 millions d'euros comme ça."

1Novartis, labo le plus généreux avec les professionnels

Les grandes marques pharmaceutiques consacrent des sommes importantes pour fournir des avantages aux médecins. Le trio de tête est composé des entreprises Novartis Pharma, Servier et GlaxoSmithKline, qui ont dépensé chacune plus de 10 millions d'euros en deux ans et demi. L'étude porte au total sur 895 laboratoires.

Les contrats passés entre les laboratoires et les pharmaciens sont rendus publics, mais leur montant n'est pas disponible depuis une circulaire signée par la ministre Marisol Touraine. L'association Regards citoyens dénonce "le lobbying de l'industrie pharmaceutique" et déplore la "piètre qualité" du site gouvernemental Transparence-Santé, dont les lacunes rendent fastidieuses les recherches.

2Hospitalités et transports, des cadeaux plébiscités

Voici donc la répartition des 245 millions d'euros de cadeaux offerts entre janvier 2012 et juin 2014. Le quart de cette somme est classé sous le terme d'hospitalités. "Parfois, les laboratoires déclarent un billet d'avion et un repas, ou alors un congrès et un repas, etc. Nous avons regroupé ces combinaisons de dépenses dans cette catégorie", explique Tangui Morlier.

3Les médecins captent l'essentiel de ces cadeaux

Les laboratoires chouchoutent en priorité les médecins, qui captent plus de 80% du montant des cadeaux. Suivent les associations de professionnels de la santé (4%), les pharmaciens (4%), les infirmiers (4%) et les fondations (3%).

4Un chirurgien honoré à hauteur de 82 000 euros

Ce poids important des médecins se retrouve dans la liste des principaux bénéficiaires de cadeaux. Au grand dam de Regards citoyens, cette liste ne livre toutefois pas de nom, à la demande de la Cnil. En tête du classement, un chirurgien a ainsi bénéficié de plus de 82 000 euros de cadeaux sur la période, grâce à huit contrats noués avec l'industrie pharmaceutique. Cinq autres professionnels ont touché plus de 70 000 euros d'attentions.

Mais faute de nom, "il est difficile d'enquêter sur eux", regrette Tangui Morlier. "Ce qui est étrange, c'est que les autorités encouragent la diffusion de leur identité quand il faut remplir le répertoire partagé des professionnels de santé, mais qu'elles la cachent quand il faut évoquer les liens avec les laboratoires."

L'ensemble des données sont disponibles en OpenData à cette adresse.