Nucléaire : la situation des centrales préoccupante

C'est une parole rare qui pose la question de la santé du parc nucléaire français, il s'agit du patron de l'autorité de sûreté qui dans une longue interview s'est alarmé de l'état de certains réacteurs et du manque de transparence de certains géants du secteur.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est la première fois que le gendarme du nucléaire français s'exprime sur ce ton. Ce mercredi 23 novembre, Pierre-Franck Chevet, patron de l'autorité de sûreté nucléaire l'affirme : "La situation est devenue très préoccupante. À sa demande, actuellement, 12 réacteurs sur les 58 que comptent le parc nucléaire français sont contrôlés : deux sur six à la centrale de Gravelines, un sur deux à Civeaux et trois sur quatre au Tricastin".

Des dossiers falsifiés

Ce qui préoccupe l'autorité de sûreté nucléaire, c'est la solidité de cette pièce maîtresse des réacteurs. Le générateur de vapeur pourrait être plus fragile que prévu. Pour EDF, les premiers contrôles sont rassurants, mais le doute s'est installé depuis que l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire)a découvert qu'au Creusot (Saône-et-Loire), des dossiers de conformité ont été falsifiés par Areva . Aucun danger immédiat, mais une crise de confiance qui est installée. Aujourd'hui EDF espère prolonger la durée de vie des centrales, mais dans ce contexte, le pari n'est pas encore gagné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Logo EDF
Logo EDF (ERIC PIERMONT / AFP)