Migrants : la "jungle" de Calais bientôt évacuée

4 000 migrants espèrent toujours regagner l'Angleterre. L'État a décidé d'évacuer une partie de ce camp.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

À Calais (Pas-de-Calais), les agents de l'État sillonnent les allées du camp pour tenter de convaincre les migrants de quitter la partie sud de la "jungle". Il y a 800 à 1 000 personnes à évacuer selon la préfecture, le double selon les associations. La moitié de ce lieu doit disparaitre, mais pour de nombreux migrants c'est le meilleur endroit pour tenter de rejoindre l'Angleterre. Les migrants sont invités à rejoindre un camp de conteneurs à proximité.

Rejoindre un centre d'accueil

Autre option, partir vers un centre d'accueil dans un autre département. Pour tenter de convaincre les migrants, la préfecture a fait appel à d'anciens habitants de la "jungle". Ces Soudanais sont dans un centre en Bretagne depuis 4 mois. À Calais, ils répondent aux questions des migrants et conseillent de quitter la "jungle" pour aller se mettre à l'abri. Une centaine de personnes a accepté de prendre le bus pour rejoindre un centre d'accueil dans l'ouest de la France. Les expulsions forcées pourraient intervenir dès la semaine prochaine pour réduire le plus grand bidonville de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 12 novembre 2015.
Des migrants dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 12 novembre 2015. (DENIS CHARLET / AFP)