Migrants : l'Allemagne va-t-elle désavouer Angela Merkel lors des élections régionales ?

La crise des migrants sera au coeur des élections de ce dimanche en Allemagne. Les électeurs vont voter dans trois Länder. Dans le Bade-Wurtemberg, l'accueil des réfugiés crispe une partie de la population.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Pforzheim, ville industrielle du Land de Bade-Wurtemberg. Ici, 1 500 demandeurs d'asile sont accueillis à l'écart du centre-ville. Ils représentent 1% de la population, mais leur nombre augmente et cela irrite une partie de la population. Avec la politique d'ouverture aux réfugiés syriens, d'autres migrants sont arrivés.

Keba était peintre en bâtiment en Gambie. Il est arrivé il y a cinq mois et il suit des cours d'allemand. "J'espère pouvoir trouver du travail dans mon domaine", confie-t-il à France 3. Pour apaiser les tensions, lui et d'autres réalisent des petits travaux pour la mairie contre un euro symbolique. "Ils nous donnent un toit, de quoi manger. Ils nous donnent tout. On est ravis de rendre service", assure Keba.

Des crispations récupérées en politique

La région verse 14 000 euros pour l'accueil de chaque demandeur d'asile. Dans cette ville où le taux de chômage est de 7,5%, les dents grincent. "C'est normal qu'ils travaillent presque gratuitement pour la commune. L’État finance leur accueil, ce sont donc les Allemands qui payent de leurs poches", estime un habitant.

Le parti Alternative für Deutschland (AFD) s'est emparé de ces crispations. Il devrait réaliser un gros score lors des élections régionales. Il pourrait devenir la 3e force politique derrière les Verts et le CDU. Ce scrutin "risque de désavouer la politique d'accueil des réfugiés de la chancelière", conclut l'envoyée spéciale Charlotte Guillard.

Le JT
Les autres sujets du JT