Migrants de Calais : le transport routier anglais désorganisé

Depuis des semaines, les migrants sont des centaines à tenter de rejoindre l'Angleterre via le tunnel sous la Manche.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

En Angleterre, les autorités sont à cran. Chaque jour des centaines de migrants tentent de rejoindre le pays en passant par le tunnel sous la Manche. Pour les Anglais, ces passages commencent à avoir des répercussions économiques. Aurel Pal est chauffeur routier. Plusieurs fois par mois, il effectue la liaison Angleterre-France, mais ces derniers temps, ses navettes sont souvent interrompues par une route bloquée par les migrants. "Je suis vraiment fatigué. On avance à demi kilomètre puis on s'arrête, on repart, puis on s'arrête encore. J'espère pouvoir traverser le tunnel jusqu'à Calais, mais je n'en suis pas sûr", explique le chauffeur. 

Un manque à gagner

Les livraisons des routiers prennent désormais du retard. "Southeast Flowers" est une entreprise qui importe des fleurs hollandaises. Des produits périssables qui le plus souvent n'arrivent pas à l'heure. "Normalement on reçoit, nos fleurs à minuit, une heure du matin, mais parfois, elles ont quinze heures de retard. Ça a donc un impact pour nos livraisons et pour nos clients. C'est une période très compliquée et on ne peut rien y faire", explique Chris Wolfe, gérante de la société. Selon les transporteurs anglais, le manque à gagner de ces retards équivaut à plus de 300 millions d'euros par jour pour l'économie britannique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants qui tentent de passer au Royaume-Uni, autour du site Eurotunnel à Calais, le 29 juillet 2015. 
Des migrants qui tentent de passer au Royaume-Uni, autour du site Eurotunnel à Calais, le 29 juillet 2015.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)