Fermeture des frontières belges : "une première depuis 21 ans"

En direct de Bruxelles, Valéry Lerouge revient sur la fermeture des frontières belges pour éviter l'afflux de migrants ce 23 février.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les autorités françaises ont décidé du démantèlement d'une partie du camp de Calais et donc de l'expulsion de nombreux migrants. La Belgique a rétabli les contrôles aux frontières ce mardi 23 février, craignant un afflux de migrants sur son territoire. "C'est une première en 21 ans, depuis l'entrée en application de l'accord Schengen. Et ça durera le temps qu'il faudra prévient déjà le ministre de l'Intérieur, qui ne cache pas son objectif : éviter tout simplement que naisse une 'jungle' bis aux abords du port de Zeebruges", explique Valéry Lerouge en direct de Bruxelles (Belgique).

La liste s'allonge

"Ce n'est pas le premier coup d'éclat d'une autorité belge à l'encontre des migrants puisqu'il y a tout juste trois semaines, l'équivalent du préfet de la région de Bruges a demandé aux habitants de 'ne pas nourrir les migrants', faute de quoi, d'autres viendront", rappelle le journaliste de France 2. La Belgique vient donc allonger ce mardi la liste des six pays qui ont rétabli les contrôles aux frontières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant dans la "jungle" de Calais, le 23 février 2016.
Un migrant dans la "jungle" de Calais, le 23 février 2016. (MAXPPP)