Le Britannique qui a sorti une fillette de la "jungle" de Calais est condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis

Rob Lawrie a été arrêté en France, le 24 octobre, alors qu'il tentait de conduire une Afghane de 4 ans chez des proches, en Angleterre.

Le bénévole britannique Rob Lawrie tient dans ses bras une jeune migrante afghane, Bahar Ahmadi, le 29 septembre 2015, dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais).
Le bénévole britannique Rob Lawrie tient dans ses bras une jeune migrante afghane, Bahar Ahmadi, le 29 septembre 2015, dans la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais). (ROB LAWRIE)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

Il avait voulu sortir une fillette afghane de la "jungle" de Calais. Le bénévole britannique Rob Lawrie a été condamné, jeudi 14 janvier, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), à 1 000 euros d'amende avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui". Soutenu par plus de 150 000 internautes, l'homme de 49 ans était passible d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement.

Arrêté le 24 octobre. Rob Lawrie a été interpellé, il y a près de trois mois, à Calais, alors qu'il s'apprêtait à prendre le ferry pour conduire une petite migrante de 4 ans en Angleterre. Une décision prise sur "un coup de tête", à la demande du père de l'enfant, qui a de la famille outre-Manche.

La défense réclamait la relaxe. Disant "se préparer au pire et espérer le meilleur", le prévenu a prévu de plaider coupable. Son avocate a plaidé la relaxe, arguant que le geste du bénévole relevait d'une forme d'assistance à personne en danger, et soulignant qu'aucun échange d'argent n'avait eu lieu.

Des associations à la barre. Le procès, qui a commencé en début d'après-midi, a été notamment marqué par le témoignage de responsables associatifs en faveur de Rob Lawrie. Le Britannique a participé, dans la matinée, à une conférence de presse avec Médecins du monde et Terre d'errance.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#LAWRIE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LAWRIE

01h44 : La journée se termine et nous vous proposons de prendre un instant pour consulter certains de nos articles :

"Merci la France !" Compte-rendu de l'audience du Britannique jugé pour avoir aidé une fillette afghane à quitter Calais

• Pourquoi vous devriez vous intéresser de près aux réformes qui menacent d'Etat de droit dans le pays

• Nudité, contenus violents : les ratés de la modération de Facebook. L'enquête de "L'œil du 20 heures"

21h33 : "Je ne pouvais pas laisser une petite fille de 4 ans toute seule", a lancé Robert Lawrie après sa condamnation à une amende de 1 000 euros. Le Britannique était poursuivi pour le transport clandestin d'une fillette afghane de la "Jungle" de Calais vers l'Angleterre.

(France 3)

20h34 : En quelques minutes, il est passé de l'angoisse au soulagement. Le bénévole britannique Rob Lawrie, jugé pour avoir voulu sauver une fillette de la "jungle" de Calais, est ressorti libre du tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Voici mon compte-rendu de l'audience.

(BENOIT TESSIER / REUTERS)

21h30 : Il est 20 heures. Voici les titres de l'actualité :

Le parquet annonce que le kamikaze de Saint-Denis a été identifié comme étant Chakib Akrouh, un Belgo-Marocain de 25 ans.

• Le professeur qui encadrait les lycéens a été mis en garde à vue pour "homicides involontaires". Le procureur de la République de Grenoble a précisé que "c'est en toute connaissance de cause" que le groupe s'est engagé sur la piste fermée.

• Rob Lawrie, le Britannique poursuivi pour "aide à la circulation d'un étranger en France", a été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

• Selon Ségolène Royal, il n'y a "pas de logiciel de fraude" sur les moteurs diesel concernant Renault. L'action du constructeur automobile a perdu jusqu'à 20% aujourd'hui après l'annonce de perquisitions.

18h06 : Que retenir de l'actualité en cette fin d'après-midi ?

• Le professeur qui encadrait les lycéens a été mis en garde à vue pour "homicides involontaires". Le procureur de la République de Grenoble a précise que "c'est en toute connaissance de cause" que le groupe s'est engagé sur la piste fermée.

• Rob Lawrie, le Britannique poursuivi pour "aide à la circulation d'un étranger en France", a été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

• Selon Ségolène Royal, il n'y a "pas de logiciel de fraude" sur les moteurs diesel concernant Renault. L'action du constructeur automobile a perdu jusqu'à 20% aujourd'hui après l'annonce de perquisitions.


• Le gouvernement annonce que les élevages de palmipèdes du Sud-Ouest devront fermer plusieurs mois pour stopper l'épidémie.

16h42 : #Lawrie quasi relaxé. Stupéfaction chez les associatifs, dont le président de l'Auberge des migrants, Christian Salomé : "Ca alors !"

16h41 : "La France est un pays humain. Merci la France, la compassion a gagné", clame Rob #Lawrie.

16h41 : "La France est un pays humain. Merci la France, la compassion a gagné."

Le Britannique réagit après avoir été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

16h30 : Le procureur a estimé tout à l'heure qu'il y a eu "mise en danger de la vie d'autrui" parce que l'Afghane de 4 ans n'était "protégée par rien, pas de ceinture, etc". Rappel : la fillette était endormie sur une couchette au-dessus de Rob Lawrie dans le fourgon.

16h40 : Rob Lawrie, le Britannique poursuivi pour "aide à la circulation d'un étranger en France" est condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

15h56 : Le délibéré sur Rob #Lawrie devrait être rendu dans environ 30 minutes. / Decision regarding Rob Lawrie case should be known in 30 minutes.

15h56 : Derniers mots de Rob #Lawrie avant mise en délibéré de l'affaire: "Je suis désolé". / Last words by Lawrie before suspension: "I'm sorry."

15h56 : Lucile Abassade, avocate de Rob #Lawrie, demande la relaxe de son client et en appelle à "la clémence" du tribunal.

15h56 : L'avocate de Rob #Lawrie conteste la "mise en danger". Estime que la couchette faisait la taille d'un lit d'enfant, pas indigne.

15h57 : Voici les dernières faits marquants de l'audience de Rob Lawrie, le Britannique accusé de "délit de solidarité" pour avoir tenté de conduire une Afghane de 4 ans au Royaume-Uni.

15h39 : L'information à retenir de l'audience de Rob Lawrie est donc celle-ci : le procureur demande 1 000 euros d'amende pour "mise en danger d'autrui".

15h36 : Le proc ne requiert pas de peine précise pour l'aide à la circulation irrégulière et demande 1 000 euros d'amende pour "mise en danger".

15h36 : Le proc estime également qu'il y a eu "mise en danger de la vie d'autrui", parce qu'enfant "protégée par rien, pas de ceinture, etc".

15h35 : Proc: Rob #Lawrie "aurait pu aider autrement qu'en commettant une infraction, par exemple en aidant à un dépôt de demande d'asile".