DIRECT. Calais : une Britannique jugée à Rouen pour avoir caché un mineur syrien dans son coffre

Elle est jugée devant la cour d'appel, ce lundi. Roisin B. avait écopé, en novembre, en première instance, d'une peine d'un an de prison ferme.

Un agent des douanes inspecte une voiture, à la recherche de migrants, le 5 août 2015, à Calais (Pas-de-Calais).
Un agent des douanes inspecte une voiture, à la recherche de migrants, le 5 août 2015, à Calais (Pas-de-Calais). (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

Elle vient de passer deux mois derrière les barreaux. Condamnée à un an d'emprisonnement ferme, en novembre, en première instance, pour avoir tenté de faire passer un Syrien de 15 ans en Angleterre, une bénévole britannique de la "jungle" de Calais est jugée en appel, lundi 18 janvier, à 14 heures, à Rouen (Seine-Maritime). Suivez son procès en direct avec francetv info.

Un acte de "compassion". Lors de son procès en comparution immédiate, le 12 novembre, à Dieppe, Roisin B. avait expliqué qu'elle voulait simplement aider ce migrant mineur à rejoindre un de ses amis outre-Manche.

L'ombre d'un réseau de passeurs ? La Britannique s'était vu promettre 500 livres (662 euros) de la part de "l'ami" du jeune Syrien en Angleterre, en guise de dédommagement des frais du voyage. Cette organisation porte la marque des réseaux de trafic d'êtres humains, selon le parquet de Dieppe. 

Le procès de Rob Lawrie dans les esprits. Ce procès en appel intervient quatre jours après qu'un autre bénévole britannique, Rob Lawrie, a obtenu une quasi-relaxe dans une affaire similaire. Aucun échange d'argent n'avait toutefois eu lieu dans son cas.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CALAIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

21h36 : Tractopelles et bulldozers étaient à l'œuvre aujourd'hui pour défricher deux zones de la "Jungle" de Calais (Pas-de-Calais) en partie évacuées par les migrants : le long de la petite route où habitent les riverains et à proximité immédiate de la rocade portuaire. Les travaux ont débuté dans le calme.


18h38 : La tête couverte par une veste, Roisin B retourne ds le fourgon, direction la prison de Rouen. Décision ds 2 jours.

18h38 : Le président annonce que la décision sera rendue ce mercredi. La prévenue retombe sur son banc, prise de sanglots, la respiration saccadée.

18h38 : Roisin B: "J'ai élevé mon fils seul, nous partageons un lien fort, je vous demande de me permettre de rentrer à la maison."

18h38 : En larmes, tremblante, Roisin B. lit une lettre écrite en prison, "qui vient de mon coeur". "Je regrette profondément ce que j'ai fait."

18h38 : Avocate: "Ma cliente est dévastée par cette sanction, ne connaît pas le monde de la détention, est complètement meurtrie."

18h38 : L'avocate de Roisin B rappelle le cas de Rob Lawrie, qui n'a écopé que d'une peine d'amende avec sursis, jeudi, à Boulogne/Mer.

18h43 : Nous vous parlions un peu plus tôt du procès de Rosin B., une Britannique jugée à Rouen pour avoir caché un mineur syrien dans son coffre. Notre journaliste Yann Thompson a assisté à l'audience. La décision sera rendue mercredi.

15h05 : L'avocate générale ne croit pas en la motivation "philantrope" de l'Anglaise. "Elle a eu peu d'égards pour ce jeune seul dans son coffre."

15h00 : Elle est serveuse à mi-temps, escort-girl, mère d'un enfant de 14 ans. Elle dit avoir été touchée par l'actu sur les migrants cet été.

15h00 : Grande blonde de 41 ans, Roisin B. arrive dans le box, menottée. Veste marron, pull noir, boucles d'oreille discrètes, maquillage léger.

15h00 : Mon collègue Yann Thompson est au procès de Rosin B., une Britannique jugée à Rouen pour avoir caché un mineur syrien dans son coffre. Elle vient d'arriver dans le box des accusés.

14h07 : Je viens de voir l'avocate de l'Anglaise. "C'est qqn de très impliquée pour les migrants, elle a dépensé ttes ses économies pour Calais."

14h07 : Le procès de cette bénévole devenue passeuse rappelle le cas de Rob Lawrie, à qqs différences près. Explications => https://t.co/y7z95iSFrN

14h07 : En 1ère instance, à Dieppe, en novembre, l'Anglaise avait pris 1 an de prison ferme + mandat dépôt. On est ici à la cour d'appel de Rouen.

14h34 : Une Britannique jugée à partir de cet après-midi à Rouen (Seine-Maritime) pour avoir caché un mineur syrien dans son coffre. Yann Thompson est sur place et suit les débats pour francetv info.

13h23 : Elle vient de passer deux mois derrière les barreaux. Condamnée à un an d'emprisonnement ferme, en novembre, en première instance, pour avoir tenté de faire passer un Syrien de 15 ans en Angleterre, une bénévole britannique de la "jungle" de Calais est jugée en appel, cet après-midi à Rouen (Seine-Maritime). Son procès est à suivre en direct, ici à partir de 14 heures.