DIRECT. Calais : le démantèlement de la partie sud de la "jungle" se poursuit dans un climat tendu

Vendredi, la justice avait finalement autorisé cette opération, initialement prévue mercredi. La préfecture avait promis d'éviter le recours à la "force publique".

Les forces de l\'ordre ont été déployées sur le site du camp de Calais, lundi 29 février 2016, afin de mettre en œuvre le démantèlement de la partie sud de la \"jungle\". 
Les forces de l'ordre ont été déployées sur le site du camp de Calais, lundi 29 février 2016, afin de mettre en œuvre le démantèlement de la partie sud de la "jungle".  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Trois jours après avoir reçu le feu vert de la justice, la préfecture du Pas-de-Calais a commencé, lundi 29 février, à démanteler une partie de la "jungle", le camp de migrants de Calais. Les humanitaires et journalistes sur place ont constaté le début des opérations accompagné d'une importante présence policière.

Une centaine de policiers, dont trois compagnies de CRS, étaient présents dans la "jungle" lundi selon un journaliste de France Inter sur place. Plusieurs journalistes ont assisté à une arrestation dans le camp. Des bénévoles ont dit à des journalistes s'être vu interdire l'accès au camp.

Les "lieux sociaux" de cette partie du camp ne seront pas concernés par ce démantèlement, a assuré la préfecture vendredi. Elle abrite notamment des lieux de culte, des écoles et un théâtre. Vendredi, la préfecture assurait qu'elle ferait "le nécessaire pour ne pas avoir à recourir à la force publique".

L'évacuation devait débuter mercredi mais la justice avait repoussé sa décision à vendredi. Des associations et des migrants avaient déposé un recours contre l'arrêté d'expulsion de la préfecture. 

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CALAIS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

23h54 : Si vous n'avez pas eu le temps de parcourir notre site aujourd'hui, voici trois contenus que vous pouvez consulter avec intérêt :

Dans ce diaporama, découvrez les images du démantèlement de la "jungle" de Calais, qui s'est soldé par des heurts entre migrants et militants d'un côté, forces de l'ordre de l'autre.
Après François Hollande et Stéphane Le Foll, c(était au tour de Manuel Valls de se rendre au Salon de l'agriculture. Reportage de notre journaliste Kocila Makdeche.
Les Jeunes socialistes lancent un appel cinglant contre la politique du gouvernement. Le président du MJS, Benjamin Lucas, signe une tribune sur francetv info.

20h31 : Environ 150 migrants, certains armés d'une barre de fer, se sont introduits pendant une heure sur la rocade portuaire jouxtant la "jungle" de Calais. Des véhicules en partance vers l'Angleterre ont été la cible de pierres. La police, qui a répliqué à coups de gaz lacrymogènes, a repris le contrôle de la rocade vers 19h45.

20h19 : Quels sont les principaux titres de l'actualité ce lundi soir ?



• Le gouvernement repousse au 24 mars la présentation en Conseil des ministres de la réforme du Code du travail. Selon Les Echos, ce délai pourrait être mis à profit pour rééquilibrer le texte, qui suscite toujours une forte opposition.

• Le démantèlement partiel de la "jungle" a débuté aujourd'hui. Les autorités ont commencé à enlever des abris de migrants dans la zone sud. Des heurts avec les forces de l'ordre ont éclaté.

Le trafic des trains pourrait être perturbé le 9 mars. Les quatre syndicats de la SNCF appellent à la grève. Ils réclament notamment des recrutements et des hausses de salaires.

18h50 : Planches, cartons et éléments de charpente sont débarrassés dans de grandes bennes. L'évacuation de la zone sud de la "jungle" de Calais et son démantèlement ont débuté ce lundi. Voici des images de ce démantèlement, émaillé d'affrontements avec des forces de l'ordre.





18h07 : ue retenir de l'actualité ?

• Le gouvernement repousse au 24 mars la présentation en Conseil des ministres de la réforme du Code du travail. Dans une tribune, le président des Jeunes socialistes appelle à "stopper la dérive libérale" du gouvernement, et à "rassembler la gauche autour d'un nouveau compromis". Il s'exprime ici librement.

• Le démantèlement partiel de la "jungle" a débuté. Les autorités ont commencé à enlever des abris de migrants dans la zone sud.Voici le diaporama de francetv info.

• Ce matin, Manuel Valls et Stéphane Le Foll étaient au salon de l'Agriculture. Comme François Hollande samedi, les ministres ont eu le droit à des insultes de la part des éleveurs en colère. Francetv info vous raconte cette visite mouvementée.

Le trafic des trains pourrait être perturbé le 9 mars. Les quatre syndicats de la SNCF appellent à la grève le 9 mars. Ils réclament notamment des recrutements et des hausses de salaires.

17h26 : Le vice-Premier ministre belge, Jan Jambon, veut éviter que les migrants chassés de Calais ne passent en Belgique pour tenter une traversée vers la Grande-Bretagne depuis les côtes belges, au risque de voir apparaître des camps de fortune similaires aux abords du port de Zeebruges.

17h18 : La Belgique a refoulé vers la France 619 personnes depuis le rétablissement des contrôles à la frontière franco-belge. Cette mesure a été prise il y a une semaine pour empêcher un éventuel afflux de migrants lié au démantèlement de la "jungle" de Calais.

16h57 : Après une matinée de démantèlement dans le calme, la situation s'est tendue, cet après-midi, dans la partie sud de la "jungle". Je vous propose une immersion sur place, grâce à ce diaporama.

(PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS)

16h55 : Un jeune afghan interpellé après échange de cailloux et de grenades lacrymogenes

16h55 : La partie sud de la "jungle" de Calais, est en cours d'évacuation depuis ce matin. Après des heurts entre certains habitants du camps et les forces de l'ordre, une homme a été interpellé, rapporte un journaliste sur Twitter.

15h13 : Rocks being hurled at riot police. Tear gas fired back. Just got tear gassed for first time #CalaisJungle

15h12 : Un abri incendié, des migrants désespérés, des lacrymo lancés par les CRS. Les maraudes arrêtées pour la journée.

15h12 : Gens assis dans mainstreet. pourparlers. crs reculent. #Jungle

15h12 : Avant les lacrymogènes une cabane a pris feu près de l ashram kitchen

15h11 : L'évacuation et la démolition de la partie sud de la "jungle" de Calais, où vivaient des centaines de migrants, se déroulent dans des conditions difficiles. Sur place, des journalistes font notamment part de tirs de gaz lacrymogènes.

14h34 : Quatre jours à peine après une décision de justice validant l'évacuation d'une partie de la "jungle" de Calais, l'Etat en a entamé le démantèlement du camp. Une opération sous haute protection policière.

(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

14h05 : ue retenir de l'actualité ?

• Le gouvernement repousse au 24 mars la présentation en Conseil des ministres de la réforme du Code du travail. Dans une tribune, le président des Jeunes socialistes appelle à "stopper la dérive libérale" du gouvernement, et à "rassembler la gauche autour d'un nouveau compromis". Il s'exprime ici librement.

• Le démantèlement partiel de la "jungle" a débuté. Les autorités ont commencé à enlever des abris de migrants dans la zone sud.

• Le Premier ministre est en visite au Salon de l'agriculture. L'accueil des agriculteurs a été glacial mais s'est fait sans violence.

• Cela ne vous aura pas échappé : nous sommes le 29 février. L'année 2016 compte en effet 366 jours, et non 365 comme habituellement. Cette année bissextile est à nouveau l'occasion de traditions diverses partout dans le monde. Petit tour d'horizon.

12h33 : Police arming up with reinforcements in Calais refugee camp @GoodChanceCal #RefugeeCrisis

12h30 : La préfecture a pris tout le monde, le démantèlement de la "Jungle" de Calais est lancé. @BFMTV

12h30 : Sur place, à Calais, des journalistes confirment que le démantèlement de la partie sud du camp de migrants est en cours. Voici quelques uns de leurs messages.

12h16 : Il est midi, que retenir de l'actualité ?

• Le gouvernement repousse la présentation en Conseil des ministres de la réforme du Code du travail. Manuel Valls évoque "une quinzaine de jours" "pour restituer la réalité de cette loi".

• Le démantèlement partiel de la "jungle" a débuté. Les autorités ont commencé à enlever des abris de migrants dans la zone sud.

• Le Premier ministre est en visite au Salon de l'agriculture. L'accueil des agriculteurs a été glacial mais s'est fait sans violence.

• Le sacre de Leonardo DiCaprio, la razzia de Mad Max, la surprise Spotlight et le plaidoyer de Chris Rock. Voici ce qu'il faut retenir des Oscars 2016.

11h56 : Encadrés par les #crs les gilets oranges détruisent les cabanes .#jungle #calais

11h56 : Voici des images des destructions en cours dans la zone sud de la "jungle".

11h45 : Les autorités commencent à enlever des abris de migrants dans la zone sud de la "jungle".

11h18 : D'après BFMTV, une quarantaine de cars de CRS sont aux abords de la "jungle" pour encadrer le début du démantèlement partiel.

10h44 : Rectification : 100 policiers dont 3 compagnies de CRS, la BAC et la sécurité civile pour démanteler le sud de la jungle de #Calais

10h43 : version pref le "dispositif de protection" est contre les "extrémistes activistes qui empêchent le bon déroulement des opérations"

10h42 : "La police a bouclé l'accès de la jungle #calais et l'interdit aux bénévoles.Ils détruisent" commente 1 humanitaire dp le camp

10h41 : Renfort policier massif et entreprise de démolition. Le démantèlement de la jungle de #Calais passe en phase active

10h40 : #Migrants de #Calais : le démantèlement partiel de la « jungle » a commencé https://t.co/o0RqSEfjeN

10h43 : Le démantèlement d'une partie de la "jungle" de Calais (Nord) a commencé, rapportent de nombreux journalistes sur place et des bénévoles. Ils précisent qu'un dispositif de sécurité très important est déployé.