Crise des migrants : les autorités belges rétablissent les contrôles aux frontières

La décision a été prise en urgence. Suite à la décision de démanteler une partie de la "jungle" de Calais, le pays craint de voir affluer les migrants.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

La décision est inédite et radicale. La Belgique a décidé de rétablir les contrôles aux frontières. Le démantèlement d'une partie de la "jungle " de Calais suscite l'inquiétude des autorités belges. Elles craignent de voir affluer les migrants. 290 policiers belges sont postés à la frontière et les véhicules sont inspectés scrupuleusement.
Selon le gouvernement belge, les migrants sont de plus en nombreux à traverser la frontière après l'annonce de l'évacuation du camp de Calais. "On observe déjà aujourd'hui un mouvement de migrants en transit sur le terrain . Hier soir on a intercepté 32 personnes" a réagi le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon.

Plusieurs étapes

Petit à petit, les migrants quittent Calais. Depuis Dunkerque, ils traversent la frontière en bus, 22 kilomètres jusqu'à La Panne en Belgique. Ici, tous les soirs depuis plusieurs mois certains passent la nuit dans la gare ferroviaire de la commune. La plupart ne veulent pas rester en Belgique. Après La Panne, ils rejoignent Furnes ou Zeebruges, leur objectif : grimper dans des camions pour atteindre l'Angleterre en ferry.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants dans la "jungle" de Calais, le 23 février 2016.
Des migrants dans la "jungle" de Calais, le 23 février 2016. (MAXPPP)