Marseille : quand la campagne s'invite à la ville

À Marseille (Bouches-du-Rhône), il existe une ferme bio au milieu des quartiers nord, très loin de l'image négative que l'on peut avoir du secteur.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Cette initiative on la doit à une femme dynamique et passionnée qui accueille les enfants de la ville, Marie Maurage. Des brebis au pied des tours de deux cités marseillaises, ce sont les quartiers nord de la ville, une zone urbaine sensible, théâtre de faits divers. Comme dans toute ferme, dès 8 heures, déjà beaucoup de choses à faire. Collecter des œufs tout chauds, trier les animaux, l'atmosphère est champêtre. Des enfants qui s'improvisent bergers viennent des écoles à proximité. En deux ans, depuis que la ferme a ouvert, il en est déjà passé 6 000 dans les champs. "C'est des animaux de rêve" , s'exclame Djybril émerveillé.

Éduquer les plus jeunes

C'est la raison d'être de cette ferme, transmettre, éduquer les plus jeunes, les sortir de leur quotidien. En 1980, une famille bourgeoise cède le terrain à la mairie de Marseille qui désormais rémunère deux animateurs pour venir 15 heures par semaine. L'âme qui vieille sur ces douze hectares c'est Marie Maurage. Elle a choisi cette ville pour ses contrastes et son caractère. Accompagnée de plusieurs femmes, Marie a un projet pour les adolescents autour de l'alimentation, celui de promouvoir des produits bios en vente sur place. Une façon d'attirer à la ferme les voisins, d'être engagée dans la vie du quartier, d'offrir une parenthèse de douceur à ceux qui poussent le portail.  

Le JT
Les autres sujets du JT