Maladie d'Alzheimer : une découverte porteuse d'espoirs

Une étude américaine révèle que la mémoire chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer serait non pas effacée mais seulement inaccessible. France 2 vous en dit plus.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C'est une découverte qui fait déjà grand bruit. Et qui fait naître pas mal d'espérances chez les patients atteints par la maladie d'Alzheimer. Une étude américaine révèle que rien n'est effacé dans leur mémoire. Ce serait la maladie qui empêcherait d'y accéder. Les chercheurs américains se sont aidés de souris pour mener à bien leur expérience. Le premier jour, une souris atteinte par la maladie et une souris saine reçoivent un choc électrique. 24 heures plus tard, la souris saine prend peur. Elle se souvient du choc électrique. L'animal atteint d'Alzheimer n'a pas peur, il ne se souvient de rien.

Une zone précise du cerveau visée

Mais en soumettant cette souris malade à une impulsion lumineuse dans une partie précise du cerveau, la souris se souvient et prend à son tour peur. Une découverte qui ouvre la porte à de nouvelles théories pour les médecins. "C'est réellement un espoir tant dans la compréhension dans la façon dont les gens perdent la mémoire dans le cadre de la maladie d'Alzheimer, mais également dans la façon dont il serait possible de la réactiver surtout dans des stades précoces de la maladie", déclare le professeur Philippe Amouyel de l'Institut Pasteur de Lille. Pour l'instant, l'expérience n'a concerné que les animaux. Mais son succès peut faire espérer, à terme, les 900 000 français atteints par cette maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer, dans une maison de retraite à Angervilliers (Essonne), le 18 mars 2011.
Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer, dans une maison de retraite à Angervilliers (Essonne), le 18 mars 2011. (SEBASTIEN BOZON / AFP)