Loire : le régime social des indépendants annonce devoir plus de 2 milliards à un menuisier à la retraite

L'homme a envoyé un RIB au cas où, mais n'a pas eu de nouvelle. Il s'agissait bien sûr d'une (grosse) erreur.

Le logo du RSI, sur la façade du siège de la caisse d'assurance, le 17 octobre 2012. 
Le logo du RSI, sur la façade du siège de la caisse d'assurance, le 17 octobre 2012.  (THOMAS SAMSON / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette histoire, repérée vendredi 12 février dans Le Progrès, a commencé comme un conte, la veille de Noël. Ce jour-là, un retraité menuisier de Saint-Bonnet-le-Courreau (Loire), reçoit un étonnant courrier du RSI, le régime social des indépendants : "votre compte présente un solde créditeur de 2 170 204 912,00 euros", dit la missive, qui l’invite à transmettre un RIB, "pour en obtenir le remboursement."

"Ils n'ont pas poussé le ridicule jusqu'à me répondre"

"J’ai envoyé scrupuleusement un RIB à Bourg-en-Bresse, à l’adresse indiquée", a raconté au Progrès le destinataire de cet étrange courrier. "Ils n’ont pas poussé le ridicule jusqu’à me répondre. C’est incroyable qu’il y ait nulle part dans leurs services quelque chose qui ait fait tilt. Eux, ils battent des records", a-t-il encore réagi, stupéfait. 

Car, bien sûr, il s'agit d'une erreur. "Evidemment, on n’a rien touché. Ça va se terminer en queue de poisson", a poursuivi la mère du menuisier, citée à son tour par le quotidien régional, elle aussi bluffée par cette "ribambelle de chiffres".