Les voleurs s’en prennent aux églises

Une nouvelle forme de délinquance se développe : le pillage d’églises. Les voleurs s’en prennent aux petits édifices souvent mal sécurisés et revendent leur butin à l’étranger et sur internet.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Un vaste réseau de pilleurs d’églises vient d’être démantelé en Bretagne. À chaque fois, le même scénario : les voleurs sont parvenus à s’introduire dans la sacristie. Des objets liturgiques, parfois en bronze ou en argent, ont été dérobés, envoyés au Royaume-Uni puis revendus pour des milliers d’euros sur internet. Cinq personnes ont été interpellées.

Des objets mal protégés

Ce trafic inquiète les autorités. Partout en France, ces derniers mois, les églises ont été les cibles des cambrioleurs, qui s’en prennent aux petits édifices souvent mal sécurisés. Les objets de valeur y sont parfois mal protégés. Des spécialistes photographient et mesurent ces objets.

Ensuite, difficile de les revendre sans être repérés. Certaines églises ont choisi de fermer leurs portes à clé. Mais de nombreux édifices refusent d’envisager cette solution extrême et équipent le lieu de caméras de vidéosurveillance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants devant l'église de Sainte-Mère-Eglise (Manche), le 31 mai 2014.
Des passants devant l'église de Sainte-Mère-Eglise (Manche), le 31 mai 2014. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)