François Hollande à son meeting du Bourget le dimanche 22 janvier 2012.
François Hollande à son meeting du Bourget le dimanche 22 janvier 2012. (FRED DUFOUR / AFP)

Le candidat socialiste à l'élection prédidentielle a tenu son premier grand meeting au Bourget dimanche 22 janvier 2012 devant 25 000 militants enthousiastes. Mais qu'a-t-il annoncé ?

Les finances

Il "engagera les premières mesures contre la finance" par le biais d'une "réforme bancaire", avant les législatives de juin.

Il a réaffirmé sa volonté d'instaurer une taxe sur les transactions financières et d'être "le président de la fin des privilèges".

"Doublement" du plafond du Livret A afin de financer davantage de logements sociaux.

Multiplication "par cinq des sanctions qui pèsent sur les communes qui bafouent la loi de solidarité urbaine" (SRU), qui impose un taux de 20 % de logements sociaux aux communes de plus de 3 500 habitants.

"L'Etat mettra immédiatement à la disposition des collectivités locales tous ses terrains disponibles pour construire de nouveaux logements dans un délai de cinq ans".

Fin du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Engagements précédents: vote des étrangers aux élections locales, fin du cumul des mandats, dose de proportionnelle aux législatives, réduction de 30% des rémunérations du président et des ministres.

Les institutions

"Une part de proportionnelle à l'Assemblée nationale"

"Le droit de vote des étrangers aux élections locales"

"Accueillir les étudiants étrangers qui veulent apprendre dans notre pays"

"Réduire de 30 % des indemnités du président et membres du gouvernement"

"Chaque loi que nous proposerons comprendra un volet handicap"

Rendre possible le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels

La laïcité "est une valeur qui libère et qui protège". "C'est pourquoi j'inscrirai la loi de 1905, celle qui sépare l'Eglise de l'Etat, dans la Constitution".

Education

Faire en sorte "qu'à la fin du quinquennat le nombre de jeunes qui sortent en échec scolaire soit divisé par deux".

Sécurité

Il a proposé de créer des "zones de sécurité prioritaires", avertissant "les petits caïds", "les fraudeurs" et les "délinquants financiers" que "la République les rattraperait".

L'Europe

"En janvier 2013, (...) je proposerai à la chancelière d'Allemagne, l'élaboration d'un nouveau traité franco-allemand un demi-siècle après l'acte fondateur de (Charles) de Gaulle et de (Konrad) Adenauer".

"Je renégocierai" l'accord européen du 9 décembre.

L'Afghanistan

"Il faut aussi avoir la lucidité de dire (...) que notre mission est terminée", a-t-il déclaré deux jours après la mort de quatres soldats français.