Résignés, les Français ? Devant la crise qui frappe les économies européennes, 67% des Français se disent "prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays", selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche du dimanche 8 juillet. Curieusement, les sympathisants de gauche sont les plus enclins à jouer le jeu de la rigueur (77%, contre 66% des sympathisants de droite). En revanche, une écrasante majorité de Français (84%) ne croit pas le gouvernement lorsqu'il promet que les classes moyennes et populaires seront épargnées par les hausses d'impôts.

Augmenter la CSG plutôt que la TVA

Parmi les impôts que les Français souhaiteraient voir relevés en priorité, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) arrive en tête, cité par 53% des personnes interrogées, suivi de l'impôt sur les sociétés (44%). Seuls 26% évoquent une généralisation de l'impôt sur le revenu à tous les ménages et 15% une augmentation de la TVA.

Entre une hausse de la TVA ou une hausse de la CSG (l'une de ces deux options est jugée envisageable par la Cour des comptes en cas de difficultés à boucler le budget 2013), les Français sont 43% à préférer la CSG, contre 36% pour la TVA. Les seuls sympathisants de droite, eux, sont davantage favorable à une augmentation de la TVA.

Sondage réalisé du 5 au 6 juillet par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 1005 personnes.