La Réunion : une rentrée houleuse contre la suppression des emplois aidés

À La Réunion, la rentrée qui devait avoir lieu aujourd'hui 18 août a été retardée dans la majorité des écoles. Le personnel proteste contre la suppression par l'état de centaines d'emplois aidés.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une rentrée sous tension. À La Réunion, le ministre de l'Éducation nationale a donné le coup d'envoi de la rentrée dans une école de Zone d'éducation prioritaire. Ici, comme prévu par la mesure phare du ministre, douze élève par classe de CP au maximum pour favoriser l'enseignement personnalisé.

18 écoles fermées sur 24

Mais à son arrivée sur l'île, Jean-Michel Blanquer a été chahuté. Sur les 24 écoles de l'île, seules 6 ont ouvert leurs portes à la rentrée. Le personnel éducatif proteste contre la suppression par l'état de centaines d'emplois aidés. Ces emplois concernent notamment les animateurs éducatifs et les cantines : dans une école du nord de l'île, les élèves ont dû se contenter d'une collation légère, faute de personnel. La préfecture a promis le renouvellement de 1000 contrats aidés d'ici lundi, l'école reprendra pour tout le monde mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie du Conseil des ministres à l\'Elysée, à Paris, le 14 juin 2017.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, à Paris, le 14 juin 2017. (MAXPPP)