VIDEO. Lutte contre le terrorisme : furieux, Bernard Cazeneuve accuse un député de répandre des "contrevérités"

Le ministre de l'Intérieur a pris la parole pour répondre aux accusations d'Olivier Marleix, député des Républicains de l'Eure-et-Loir, sur le prétendu laxisme de Christiane Taubira.

Voir la vidéo
LCP / FRANCETV INFO
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Intérieur a vu rouge. Lors des questions au gouvernement, mardi 12 janvier, Bernard Cazeneuve a répondu aux propos d'Olivier Marleix, député des Républicains de l'Eure-et-Loir, qui accusait Christiane Taubira, la garde des Sceaux, de laxieme contre les jihadistes de retour en France.

Excedé, Bernard Cazeneuve a pris la parole devant les députés pour répondre : "Il y a 250 personnes qui sont revenues du théâtre d'opérations terroristes. Il y a eu 232 interpellations, il y a eu 168 incarcérations, il y a eu 60 contrôles judiciaires."

Une "mise en cause injuste"

"Lorsque vous laissez entendre aux Français qu'il n'y aurait pas de fermeté face aux terroristes après ce que je viens de vous indiquer, vous maniez la contreverité et le sujet de la lutte contre le terrorisme mérite beaucoup mieux que les contrevérités", a poursuivi avec véhémence le ministre de l'Intérieur, soulignant une "mise en cause injuste" contre Christiane Taubira.

Il a conclu son intervention en soulignant le travail de sa collègue ministre de la Justice "qui donne, sur la question du terrorisme, le meilleur d'elle-même et prend les décisions qui doivent être prises". Une prise de parole qui a provoqué un rictus satisfait chez Manuel Valls, le Premier ministre.

Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale, le 1er décembre 2015 
Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale, le 1er décembre 2015  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)