Le Havre : un jeune homme a tué sa mère parce qu’elle l'aurait empêché d'aller faire le djihad en Syrie

Un jeune homme a tué sa mère ce lundi matin au Havre parce que, a-t-il affirmé, elle l'empêchait d'aller faire le djihad en Syrie. L'homme souffrirait d'antécédents psychiatriques. Il a reconnu les faits.

Le Havre (l'hôtel de ville)
Le Havre (l'hôtel de ville) (OLIVIER BOITET / MAXPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Au Havre ce lundi matin dans le quartier de Graville, un jeune homme, âgé de 25 ans environ, a tué sa mère âgée de 62 ans en l'étranglant avec un lacet. Selon la version avancée par le jeune homme, il aurait tué sa mère parce qu'elle voulait l'empêcher de partir en Syrie faire le djihad, ce qui aurait déclenché sa colère.

Les forces de police (sûreté urbaine du Havre) l'ont interpellé peu après les faits. L'homme a lui-même alerté la police à 5h30 et reconnu les faits et sa motivation radicale.

Aucune procédure anti-terroriste encore ouverte

Toujours placé en garde à vue, le jeune homme refuse de s'exprimer. Une source judiciaire a affirmé à franceinfo qu'il s'était récemment converti à l'islam. La piste djihadiste est à l'étude même si, pour le moment, aucune procédure anti-terroriste n'a été ouverte. Le procureur du Havre a par ailleurs demandé une évaluation psychiatrique du suspect. 

Selon France Bleu Cotentin, qui a rencontré des proches du jeune homme, ce dernier n'avait jamais fréquenté la mosquée. Ils le décrivent comme calme, gentil, mais solitaire depuis quelques temps. Sans emploi, il vivait avec sa mère dans un appartement du quartier de Graville.

De sources policières, l'homme souffrirait d'antécédents psychiatriques. L'enquête va désormais devoir déterminer s'il était connu des services de police et de renseignement pour radicalisme ou des faits liés au terrorisme.