Deux jihadistes français passés par la Syrie condamnés à six et dix ans de prison

Ils étaient poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme. L'un des deux, actuellement en Syrie, a été jugé en son absence. 

Un combattant du groupe Etat islamique à Raqqa (Syrie), le 29 juin 2014.
Un combattant du groupe Etat islamique à Raqqa (Syrie), le 29 juin 2014. (REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux jihadistes français passés par la Syrie ont été condamnés à six et dix ans de prison, vendredi 8 janvier, par le tribunal correctionnel de Paris. Ils étaient poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme.

Zakaria Chadili, qui a passé plusieurs mois en Syrie en 2014 avant de rentrer en France, a écopé d'une peine de six ans de prison. Le tribunal a été moins sévère que le parquet, qui avait requis sept ans contre ce prévenu animé, selon le président du tribunal, d'une "volonté de réinsertion".

Un des jihadistes est toujours en Syrie

L'avocat de Zakaria Chadili a jugé que le tribunal avait "entendu la prise de distance" de son client avec ses agissements passés et qu'il lui donnait "une chance" de se réinsérer. La peine de prison du jihadiste n'est pas assortie d'une période de sûreté, ce qui rend en théorie possible des aménagements de peine dans quelques mois pour le jeune homme de 28 ans.

Le second prévenu Ziyeid Souied, est lui resté dans les territoires contrôlés par le groupe Etat islamique (EI). Il a été condamné à dix ans de prison en son absence. Aux dernières nouvelles, il officiait en Syrie comme recruteur et membre de la "police" jihadiste de l'EI.