Attentat déjoué : les détails de l'enquête

L'arrestation de Clément Baur, 23 ans, et Mahiedine Mérabet, 29 ans, est le résultat d'une enquête minutieuse et d'une traque de plusieurs semaines.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Clément Baur, 23 ans, et Mahiedine Mérabet, 29 ans, étaient deux suspects fichés S et connus pour leur radicalisation par les services de renseignement. Il aura fallu plusieurs mois de traque pour parvenir à leur arrestation hier, mardi 18 avril, dans un appartement marseillais. Le premier à attirer l'attention est Mahiedine Mérabet, déjà condamné pour vol et trafic de stupéfiants. Le 7 décembre 2016, une perquisition administrative a lieu à son domicile de Roubaix (Nord). Les policiers y découvrent un drapeau de l'État islamique et de la documentation jihadiste, mais le jeune homme est absent ce jour-là. C'est Clément Baur qui leur ouvre sous une fausse identité.

Les photos transmises aux services de sécurité des candidats

Le 4 avril dernier, Mahiedine Merabet refait surface. Il envoie au commissariat de Roubaix sa carte d'identité, ainsi qu'un texte où il affirme qu'il se rendra bientôt. Les services de renseignement français apprennent au même moment qu'il cherche à entrer en contact avec l'État islamique. Alors le lendemain, le 5 avril, le parquet antiterroriste ouvre une enquête préliminaire sur Mahiedine Mérabet, il est recherché dans toute la France. Le 12 avril, les services interceptent une vidéo qui les conforte sur l'imminence d'une attaque. Ainsi, les photos des deux hommes sont transmises aux services de sécurité des candidats dès le lendemain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Policiers, soldats et pompiers mobilisés à Marseille, le 18 avril 2017, après l\'arrestation de deux hommes soupçonnés d\'avoir voulu commettre des attentats pendant l\'élection présidentielle.
Policiers, soldats et pompiers mobilisés à Marseille, le 18 avril 2017, après l'arrestation de deux hommes soupçonnés d'avoir voulu commettre des attentats pendant l'élection présidentielle. (BORIS HORVAT / AFP)