Logements sociaux : des villes hors la loi

De nombreuses communes françaises ne respecteraient pas leurs obligations en matière de logements sociaux.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Bâti dans les années 60, c'est le principal quartier de logements sociaux de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. Pour obtenir un appartement dans ces tours d'une vingtaine d'étages, il faut s'armer de patience. Myriam Michel, résidente depuis 2009, ne vous dira pas le contraire. "J'ai attendu 5 ans, avec un enfant en bas âge. Ça a été très dur", explique-t-elle.

Amende ou construction

Ici, on peut même mettre dix ans avant de décrocher un logement social. Avec 7,9 % de logements sociaux, Saint-Maur-des-Fossés est bien loin des 25 % imposés par la loi. Mais le maire plaide sa bonne foi, dans la ville dit-il, il n'y a plus de places pour construire. "Pour atteindre cet objectif-là, il faut que je rase le quart de ma ville, autant vous dire que ça n'arrivera jamais", explique Sylvain Berrios (LR). Monsieur le maire préfère donc rester hors-la-loi, conséquence, sa commune doit payer chaque année une amende de 3,5 millions d'euros. Dans les rues de la ville, ça fait réfléchir.



Le JT
Les autres sujets du JT
755 organismes HLM gèrent en France 4,3 millions de logements sociaux -chiffres 2016-
755 organismes HLM gèrent en France 4,3 millions de logements sociaux -chiffres 2016- (PHILIPPE HUGUEN / AFP)