Paris : pourquoi les forains bloquent les accès à la capitale

Les forains se sont mobilisés, lundi 6 novembre, bloquant plusieurs axes routiers en Ile-de-France. Ils protestent notamment contre la suppression du marché de Noël sur les Champs-Elysées.

Des policiers encadrent une opération escargot de forains qui protestent contre l\'annulation du marché de Noël de Marcel Campion sur les Champs-Elysées, en banlieue parisienne le 6 novembre 2017.
Des policiers encadrent une opération escargot de forains qui protestent contre l'annulation du marché de Noël de Marcel Campion sur les Champs-Elysées, en banlieue parisienne le 6 novembre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Ça s'échauffe." Voilà comment Christian Lentz, le président du Syndicat associatif pour le maintien et la sauvegarde des fêtes foraines (Samseff), résumait l'état d'esprit des forains, lundi 6 novembre. Après plusieurs annulations d'événements par la mairie de Paris, la suppression du marché de Noël des Champs-Elysées a provoqué la mobilisation de plusieurs dizaines de forains. Lundi matin, des opérations escargot bloquaient trois axes routiers d'Ile-de-France.

>> Suivez notre direct : des forains perturbent le trafic en Ile-de-France

Franceinfo revient point par point sur les raisons de la mobilisation des forains.

Parce que le marché de Noël a été supprimé

Les forains ont voulu marquer les esprits. Lundi matin, des dizaines d'entre eux se sont rendus sur quatre axes franciliens pour mener des opérations escargot. Trois axes ont été bloqués. La suppression du marché de Noël des Champs-Elysées par le Conseil de Paris, en juillet dernier, est en tête de leurs revendications. La décision, votée à l'unanimité par les élus parisiens, provoque depuis des semaines la colère des forains et en particulier de Marcel Campion, le promoteur des fêtes foraines dans la capitale. Les élus parisiens justifient la suppression du marché de Noël par la qualité "médiocre" des animations et des produits vendus.

Selon un document qu'a pu consulter BFM Paris en juin 2017, la mairie de Paris souhaite remplacer le marché de Noël par "des événements attractifs et innovants de nature à valoriser les Champs-Elysées dans une dimension culturelle et esthétique en adéquation avec ce site d’exception".

Selon Le Parisien240 commerçants et 2 000 emplois seraient concernés. "On nous supprime deux à trois mois de salaire, on a des crédits, des enfants et aucune possibilité de nous retourner", s'est plaint auprès de l'AFP Alexandre Hameau, un forain de 38 ans. "Un bon nombre de forains du marché de Noël de Paris avaient fait des investissements pour six ans", a expliqué dimanche à l'AFP Christian Lentz, président du Samseff, faisant référence à la durée du contrat initial signé avec la Ville de Paris, avec renouvellement tous les deux ans.

Parce que d'autres décisions les pénalisent

C'est en fait tout l'empire de Marcel Campion, 77 ans, qui semble vaciller. Deux fois mis en examen pour "abus de bien social" et "recel de favoritisme" pour l'accord qui le lie à la mairie de Paris pour l'installation de la Grande Roue, place de la Concorde, il fait face à de multiples décisions des élus contre ses installations.

La fête foraine de la Bastille a par exemple, elle aussi, été annulée, "sans explication", selon Marcel Campion, rappelle Le Parisien. "Pour Bastille, poursuit-il dans une interview au journal francilien, ça représente 50 % de leur chiffre d’affaires annuel. Ils ne vont pas laisser tomber facilement. Ils vont mettre un sacré chambard".

Par ailleurs, les élus du 12e arrondissement de Paris proposeraient de "réduire de moitié, à l’horizon 2019, la surface dédiée à l’accueil de la Foire du Trône sur la pelouse Reuilly", selon le forain. Ces décisions ne passent pas,et provoquent l'ire de Marcel Campion contre la maire de Paris, Anne Hidalgo. "En 2014, j’ai fait partie du comité de soutien d’Anne Hidalgo, poursuit-il au Parisien. C’est elle qui me l’a demandé. On l’a soutenue à sa demande et aujourd’hui plus rien". 

Parce que la fête au Grand Palais a été annulée

L'annonce de la suppression du marché de Noël des Champs-Elysées intervient au même moment que l'annulation des Jours de fête au Grand Palais, qui ont lieu tous les deux ans. Les forains seront remplacés par le spectacle Singin' in the Rain, qui a dû quitter le théâtre du Châtelet, en travaux. Un hasard du calendrier qui tombe mal pour les forains, qui font déjà face à plusieurs annulations.