VIDEO. Il marche dix heures dans Paris avec une kippa "pour savoir comment les Juifs sont vus"

Dans une vidéo publiée sur le site israélien NRG, un journaliste montre les remarques et insultes dont il est victime, dans la capitale et sa banlieue.

Capture d'écran de la vidéo publiée par le journaliste Zvika Klein, le 15 février 2015.
Capture d'écran de la vidéo publiée par le journaliste Zvika Klein, le 15 février 2015. (NRG IL / YOUTUBE)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il porte une kippa blanche, et de discrets tsitsits dépassent de sa chemise. Dans une vidéo postée sur le site d'information israélien NRG, dimanche 15 février, le journaliste Zvika Klein arpente ainsi les rues de Paris. Le tournage se serait étalé sur 10 heures, pendant lesquelles il marche en silence. La vidéo dure une minute et 36 secondes. Le spectateur peut y entendre des remarques, mauvaises blagues et insultes lancées au passage de l'homme, filmé par une caméra portative, cachée dans le sac à dos de son photographe.

Son périple débute vers la Tour Eiffel, puis les Champs-Elysées, avant de se poursuivre à Barbès, dans le quartier de la Goutte-d'Or. Zvika Klein, qui est accompagné d'un garde du corps "qui reste un peu en retrait", dit aussi s'être rendu à La Courneuve et Saint-Denis, en banlieue parisienne. "Dans les zones touristiques, l'ambiance est relativement calme, mais plus nous nous en éloignons, plus les regards haineux, les phrases lancées, les attitudes, me font me sentir mal", se souvient-il.

"Il vient se faire baiser, lui"

"Bouffe-le, bouffe-le", lance par exemple un jeune homme entouré d'un petit groupe, alors qu'un chien paisible vient renifler le passant. "J'rigole, j'rigole, il mange pas, l'chien", tente de rassurer le mauvais plaisantin. Plus loin, un autre homme lâche sur son passage : "Il vient se faire baiser, lui." Puis un autre fait quelques pas à ses côtés en l'interpellant du mot "Juif". On entend ensuite un bruit de crachat lorsqu'il croise deux jeunes femmes. D'autres incidents se sont produits, selon le journaliste, mais tous n'ont pas été enregistrés.

Le spectateur peut lire l'inquiétude sur le visage de Zvika Klein. "Je n'étais pas rassuré, même si je n'étais pas seul", dit-il. "J'écris régulièrement sur Paris depuis Jérusalem, mais je voulais voir de mes yeux de journaliste comment un homme qui porte une kippa est vu dans la ville", explique-t-il pour justifier sa démarche, inspirée des vidéos tournées par des femmes sur le harcèlement de rue, à New York par exemple.

Zvika Klein est journaliste depuis 2011 pour Makor Rishon, un quotidien religieux et conservateur, et pour le site NRG, relaient Les Inrocks. Par le passé, il a été porte-parole de l’armée israélienne, chargé des contacts avec la presse ultra-orthodoxe, et porte-parole de World Bnei Akiva, le principal mouvement de jeunesse sioniste. Contacté par Les Inrocks, il explicite son initiative : "L’islamisme est en forte progression en Europe, spécialement en France. C’est pour ça que nous avons voulu tourner dans des quartiers avec une forte population musulmane. Que je sache, ces dernières années, aucun juif n’a tué de musulman en Europe. L’inverse par contre..."