Le camp de migrants de Grande-Synthe ravagé par un incendie

Le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) a été réduit en cendres dans la nuit de lundi à mardi, suite à une rixe. Une dizaine de blessés est à déplorer. France 3 s'est rendu sur place.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au milieu d’un amas de tôles et de cabanes calcinées, les cendres sont encore fumantes. Il ne reste plus que 70 installations debout sur les 300 que comptait le camp de migrants de Grande-Synthe. À l'origine de cette destruction : une rixe "entre Kurdes d'Irak et certains Afghans", assurent des témoins. L'un d'eux assure que "les échanges ont commencé dans l'après-midi et ont été suivis d'une bagarre dans la soirée".

"Travailler sur autre chose"

Pour éviter les flammes, les migrants ont dû quitter le camp dans la précipitation. Certains ont perdu leurs papiers. Plus de 500 d'entre eux ont été pris en charge dans des gymnases de la ville. Le préfet s'est rendu sur place ce matin et a expliqué que le camp ne pourrait être reconstruit en l'état. "On va travailler sur autre chose", a-t-il déclaré. Les ministres de l'Intérieur et du Logement sont attendus dans la journée sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un incendie a détruit, en grande partie, le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord) où les occupants viennent constater mardi 11 avril qu\'il ne reste que des amas de tôle.
Un incendie a détruit, en grande partie, le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord) où les occupants viennent constater mardi 11 avril qu'il ne reste que des amas de tôle. (RADIO FRANCE / Jérôme Jadot)