La "jungle" de Calais officiellement vide

La "jungle" de Calais, officiellement démantelée ce mercredi 26 octobre, n'est pas tout à fait vide. Plus de 5 000 migrants ont été réorientés en trois jours. Mais certains vont encore dormir au milieu d'un champ de ruines.

Voir la vidéo
France 3

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

Des silhouettes de migrants hagards qui errent aux abords du bidonville de Calais. Ce mercredi soir, il ne reste plus que quelques dizaines de demandeurs d'asile dans la "jungle". Certains ont incendié leur tente avant de partir sous l'oeil des pompiers. D'autres semblent déboussolés par ce démantèlement. Cet après-midi, les tout derniers migrants avaient été évacués manu militari par les forces de l'ordre.

"Mission remplie"

Quelques-uns ont emporté leurs bagages à la va-vite dans une ambiance devenue électrique. À 14 heures, le bidonville vivait ses derniers instants. Après trois jours de démantèlement, les autorités se félicitent de la fin des opérations. "Notre mission est remplie", déclare la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio. La lande de Calais s'apprête à passer une première nuit vidée de ses occupants.

Le JT
Les autres sujets du JT