INFOGRAPHIE. L'explosion du nombre de migrants à Calais en un graphique

La population dans la jungle de Calais atteint désormais 6900 personnes.

La \"jungle\" de Calais (Pas-de-Calais), le 19 juillet 2016.
La "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 19 juillet 2016. (PHILIPPE PAUCHET / MAXPPP)
avatar
Marion SollettyFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La "jungle" de Calais continue de grossir. Bernard Cazeneuve se rend dans le Pas-de-Calais, vendredi 2 septembre, pour rencontrer les acteurs locaux et annoncer la suite du démantèlement du camp. Mais l'opération, déjà effectuée pour la zone sud au début de l'année 2016, semble vouée à l'échec : 6901 personnes, selon le dernier comptage de la préfecture du Pas-de-Calais, vivent dans la "Jungle", un chiffre supérieur à celui constaté l'année précédente à la même époque.

Il serait pourtant sous-estimé, selon les associations, qui évaluent à 9 000 le nombre de migrants vivant sur place dans des conditions précaires. La baisse du nombre d'arrivées pendant l'hiver conduit à une diminution de la population pendant cette période, mais le printemps voit le nombre d'occupants à nouveau exploser, comme le montre ce graphe retraçant l'évolution de la population de migrants depuis 2014.

"5369 migrants ont quitté Calais entre novembre 2015 et août 2016 pour être
accueillis en France", expliquait la préfecture du Pas-de-Calais en août. "Au printemps 2016, le nombre de migrants était ainsi redescendu à 3 500 migrants." Avant d'atteindre à nouveau, puis de dépasser, les sommets de l'été 2015.

La maire de Calais, Natacha Bouchart, s'oppose au processus de démantèlement par étapes proposé par l'Etat, dénonçant son inefficacité, et réclame une action immédiate. Après le démantèlement de la zone sud début 2016, "on a doublé le nombre de migrants", souligne-t-elle. "Cela veut dire que, si on accepte cette situation et bien dans 6 mois, ce n'est pas 9 000 migrants, c'est 15 000 migrants que l'on aura."