Grande-Synthe : le camp de migrants détruit par un incendie

Le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord) n'existe plus. Il a entièrement brûlé cette nuit, suite à une rixe. Ce camp était pourtant un modèle anti-jungle de Calais.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au milieu d’un gigantesque amas de cendres, les carcasses des installations sont encore fumantes et les pompiers finissent d'éteindre les flammes. Il ne reste presque rien du camp de migrants. À 21h30, lundi soir, une bagarre dégénère entre Kurdes d'Irak et certains Afghans, à base de coups de couteau et de jets de pierre, selon des témoins. Certains migrants enflamment alors les cabanes en bois et tout le camp s'embrase.

1000 migrants dans la nature

Pour éviter les flammes, les migrants ont dû quitter le camp dans la précipitation. Certains ont perdu leurs papiers. Plus de 500 d'entre eux ont été pris en charge dans des gymnases de la ville. Le préfet s'est rendu sur place ce matin et a expliqué que le camp ne pourrait être reconstruit en l'état. "On va travailler sur autre chose", a-t-il déclaré. Les ministres de l'Intérieur et de du Logement sont attendus dans la journée sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp de migrant de la Grande-Synthe, près de Dunkerque, a été ravagé par les flammes, lundi soir.
Le camp de migrant de la Grande-Synthe, près de Dunkerque, a été ravagé par les flammes, lundi soir. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)