Des centaines de migrants de retour à Calais

Les migrants sont de retour à Calais (Pas-de-Calais). Ils sont moins nombreux que lors du démantèlement de la jungle, il n'y a pas de campement reconstitué, mais les migrants errent à nouveau dans des conditions précaires aux abords de la ville.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une scène qui se répète aux abords de Calais (Pas-de-Calais), des migrants qui tentent inlassablement de monter dans un camion pour rejoindre le Royaume-Uni. Seul ou en petits groupes, ils errent près des grands axes, trouvant refuge derrière les arbres où sur des terrains vagues. Car, depuis que la jungle a été démantelée, impossible pour eux de s'installer durablement. Ces hommes originaires d'Afghanistan sont arrivés il y a plus d'un mois.

Entre 400 et 600 migrants à Calais

Ils vivent sans eau ni électricité et disent être victimes du harcèlement des forces de l'ordre. Les policiers sont omniprésents et cherchent à éviter les regroupements. La préfecture ne tolère qu'un seul lieu pour distribuer des repas deux fois par jour. Une stratégie pour éviter qu'un nouveau bidonville ne se créé. Masi depuis quelques semaines les bénévoles observent de nouvelles arrivées chaque jour. Ils seraient déjà entre 400 et 600. À Calais les migrants restent 10 fois moins nombreux qu'il y a 8 mois. La municipalité assume cette politique pour tourner définitivement la page de la jungle. Le ministre de l'Intérieur est attendu vendredi sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants tentent d\'accéder aux camions en direction de l\'Angleterre, le long de la route d\'accès au port de Calais (Pas-de-Calais), le 21 juin 2017. Les forces de l\'ordres sont présentes.
Des migrants tentent d'accéder aux camions en direction de l'Angleterre, le long de la route d'accès au port de Calais (Pas-de-Calais), le 21 juin 2017. Les forces de l'ordres sont présentes. (DENIS CHARLET / AFP)