Camp de Grande-Synthe détruit : où seront relogés les migrants ?

A la suite de l'incendie qui a ravagé le camp de migrants de Grande-Synthe (Nord), l'État et la ville tentent de trouver des abris pour les 1500 anciens occupants du camp.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour aller au plus vite face à l'incendie provoqué hier soir à Grande-Synthe, la mairie a ouvert dès cette nuit trois gymnases, mais certains migrants n'ont pas souhaité s’y rendre. Au total, ce sont donc moins de 600 personnes qui sont pour l'instant à l'abri, selon Arnaud Comte, journaliste pour France 2. Mais la solution n'est pas pérenne, car ce sont les vacances scolaires et il faudra bientôt libérer les gymnases.

Appel à la solidarité

Des centaines d'autres migrants se trouvent dans la nature et sans toit sur la tête. Personne ne sait où ils se trouvent, certains errent sur les routes. Et c'est ce qui inquiète les autorités qui ont lancé un grand appel à la solidarité auprès d'associations et des habitants. Dernière solution : les CAO, centres d'accueil et d'orientation, présents sur tout le territoire. Ils pourraient accueillir des migrants, mais ils sont presque tous déjà saturés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp de la Grande-Synthe (Nord), le 6 mars 2017. 
Le camp de la Grande-Synthe (Nord), le 6 mars 2017.  (MAXPPP)