Calais : une bagarre impliquant une centaine de migrants fait 16 blessés dont un grave

Une centaine de migrants Érythréens et Éthiopiens se sont affrontés, samedi après-midi, à Calais (Pas-de-Calais) faisant 16 blessés dont un grave. Huit personnes ont été interpellées.

Des migrants sur le bord de la route, près de Calais (Pas-de-Calais), le 21 juin 2017.
Des migrants sur le bord de la route, près de Calais (Pas-de-Calais), le 21 juin 2017. (DENIS CHARLET / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une bagarre a éclaté, dans l'après-midi du samedi 1er juillet, à Calais dans le Pas-de-Calais, entre des migrants, a appris franceinfo auprès d'Etienne Desplanques, le directeur de cabinet de la préfecture du Pas-de-Calais. 15 personnes ont été prises en charge pour des urgences relatives et un migrant a été plus grièvement blessé avec des coups portés à la tête.

La rixe a éclaté vers 13h45 entre des Érythréens et des Éthiopiens. Les affrontements, impliquant une centaine de personnes, ont eu lieu sur la route de Gravelines, lieu de distribution des repas par les associations. Les CRS sont intervenus pour disperser les attroupements et séparer les belligérants. La situation est actuellement sous contrôle.

Huit interpellations

Huit personnes ont été interpellés. La bagarre fait suite à des affrontements qui ont eu lieu, vendredi soir, lors de la distribution de repas par les associations sur la zone industrielle des Dunes à Calais. Neuf blessés avaient été recensés à cette occasion.

Entre 300 et 400 migrants sont dans le Calaisis actuellement, essentiellement des Éthiopiens et des Érythréens, et une minorité d'Afghans. "La Préfecture s'efforce d'éviter la formation de tout point de fixation", a assuré le directeur de cabinet de la préfecture;

Ce type d'affrontements s'est déjà produit il y a un mois et demi. La situation s'était calmée depuis plusieurs semaines, selon la préfecture, qui précise que "les motivations des belligérants ne sont pas encore connues".