Calais : des toilettes et des points d'eau installés pour les migrants

Un deuxième point d'eau et d'autres sanitaires doivent être mis en place ce mercredi 16 août, selon Europe 1. Les migrants n'ont cependant toujours pas accès à des douches. 

Des migrants près du port de Calais (Pas-de-Calais), le 3 juillet 2017. 
Des migrants près du port de Calais (Pas-de-Calais), le 3 juillet 2017.  (DENIS CHARLET / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les autorités commencent à installer des sanitaires et points d'eau à Calais (Pas-de-Calais), afin de venir en aide aux centaines de migrants présents dans la ville. Un premier point d'eau a été installé vendredi 11 août, rapporte Europe 1. Dix toilettes et un lavabo ont également été mis en place. 

Le point d'eau, qui comprend cinq robinets, et les dix sanitaires sont situés dans la cour de l'accueil de jour de l'association Secours catholique, précise Europe 1. Cet accueil se situe route de Saint-Omer, au sud de Calais, précise La Voix du Nord. De nouvelles toilettes et un deuxième point d'eau doivent être mis en place ce mercredi, à environ 100 mètres de l'ancienne "jungle" de Calais, poursuit Europe 1.

L'installation de ces premiers sanitaires et points d'eau fait suite à la décision du Conseil d'Etat, lundi 31 juillet, donnant raison aux associations réclamant des points d'eau à Calais pour les migrants. Le Conseil d'Etat avait alors rejeté les appels du ministre de l'Intérieur et ceux de la maire de Calais, qui s'élevaient contre une ordonnance du tribunal administratif de Lille leur demandant de créer ces points d'eau. Les Sages ont considéré que les conditions de vie des migrants montraient "une carence des autorités publiques"

Des douches attendues fin août

"On ne peut pas se laver avec ça. Il n'y a même pas de douche. On ne peut que boire avec cette eau, pas se laver", a réagi un migrant afghan, interrogé par Europe 1 à Calais. Selon 20 minutes, les premières douches mobiles seront installées à la fin du mois d'août dans la ville. Mais elles seront uniquement réservées aux femmes et aux enfants, selon Europe 1. 

"L’association qui va gérer l’accès aux douches aura bien eu mal à expliquer que certains ont le droit de se doucher et d’autres pas", a critiqué François Guennoc, vice-président de l'association l'Auberge des migrants, auprès de 20 minutes. "C'est le strict minimum du dispositif prévu par le tribunal administratif", a-t-il ajouté.

Le responsable associatif craint aussi des tensions entre communautés, du fait d'une concentration des points d'eau à un seul endroit. Selon La Voix du Nord, une querelle a éclaté mardi 15 août, près du point d'eau. L'Auberge des migrants recense environ 700 migrants à Calais, contre 400 selon les autorités.