Nucléaire : des militants de Greenpeace s'introduisent sur le site d'une centrale

Ce jeudi 12 octobre au matin, des militants de Greenpeace ont réussi à pénétrer dans l'enceinte d'une centrale nucléaire, deux jours après son rapport qui dénonçait les failles dans la sécurité de nos installations. EDF va porter plainte.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La centrale nucléaire de Cattenom (Moselle), éclairée par un feu d'artifice. Des dizaines de fusées tirées par des militants de Greenpeace, depuis l'intérieur du site. À 5h45 ce jeudi 12 octobre au matin, un groupe franchit les grilles de la centrale et progresse durant plusieurs minutes avec un objectif : le bâtiment où est stocké le combustible usagé.

Intervention des forces de l'ordre en moins de 8 minutes

"Il contient deux à trois coeurs de réacteurs, donc extrêmement plus de radioactivité que le réacteur lui-même, et pourtant, c'est un hangar, un hangar agricole, avec des murs très peu épais, avec une tôle sur le toit. En réalité, c'est un bâtiment très vulnérable, et qui contient beaucoup plus de matière radioactive", explique Cyrille Cormier, de Greenpeace. Les huit militants déroulent leur banderole devant les gendarmes, puis sont arrêtés. Selon EDF, les forces de l'ordre sont intervenues en moins de 8 minutes. Aucune zone sensible n'aurait été approchée par les intrus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les militants de Greenpeace ont allumé un feu d\'artifice dans la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle.
Les militants de Greenpeace ont allumé un feu d'artifice dans la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. (GREENPEACE / TWITTER)