Gaspillage alimentaire : des plats cuisinés à partir de produits invendus

Les députés ont signé des mesures pour éviter que les invendus des supermarchés finissent à la poubelle. Dans les faits, des aides caritatives existent déjà. Reportage à Grenoble.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Ils attendent leur colis du jour pour nourrir leurs familles. Pour eux, "gaspillage" est un mot étrange, presque indécent. Un problème de riches. "On fait attention à tout. À notre époque, on est obligé", exprime une mère de deux enfants. Ici, près de Grenoble, les bénévoles de la Banque alimentaire de l'Isère leur donne les plats qu'ils ont cuisinés à partir des invendus des grandes surfaces.

Jusqu'à 25 menus

Carcasses de viande, morceaux entiers, ils récupèrent les produits qui ne sont pas vendus et sont trop proches de la date limite de consommation. Contre le gaspillage, ils sont donc les premiers maillons de la chaîne. La suite se passe en cuisine, sous la baguette du chef Christian Chédru. Il va préparer les viandes, et préparer jusqu'à 25 menus différents en fonctions des arrivages. Tout est conditionné sur place, et peut être consommé pendant cinq jours.  
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cliente arpente les rayons d'un supermarché parisien, le 18 septembre 2013.
Une cliente arpente les rayons d'un supermarché parisien, le 18 septembre 2013. (MAXPPP)