Fin du monde : les sept astuces du futur survivant

Vous êtes plutôt abri anti-atomique ou poignée d'allumettes anti-tempête ? A l'approche hypothétique de la fin du monde, chacun s'équipe avec un degré de concentration différent.

Archives du film \"Les Aventures de Robinson Crusoe\" de Luis Bunuel (1954). 
Archives du film "Les Aventures de Robinson Crusoe" de Luis Bunuel (1954).  (ARCHIVES DU 7E ART / AFP )
avatar
Salomé LegrandFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

FIN DU MONDE – Survivra, survivra pas ? Si tout le monde n’a pas les mêmes chances face aux forces de la nature qui se déchaînent, certains se sont plus équipés que d’autres en vue d'une éventuelle fin du monde. Francetv info fait l'inventaire des moyens disponibles.

1 Le ticket pour Bugarach

C'est simple, ce petit village d'à peine 200 âmes perdu dans les tréfonds de l'Aude est censé être LE seul point sur Terre épargné par la fin du monde telle que prévue par le calendrier maya. Le pic montagneux qui domine le clocher abriterait même un garage d'extraterrestres selon les plus farfelus, comme le rappelle La Dépêche. Mais il a été fermé par les autorités, qui redoutent l’affluence. Il faut donc se rabattre sur une autre solution.

2 Le bunker qui protège de tout

Contre les tempêtes solaires, attaques nucléaires, ouragans apocalyptiques ou pluies de météorites, c'est bien sûr le top du top. Très peu courant en France, le bunker suréquipé permet au futur survivant de se réfugier avec les personnes de son choix bien au chaud. Aux Etats-Unis, où ils sont plus répandus, tous les modèles existent. Du véritable appartement de plusieurs centaines de mètres carrés construit dans un ancien silo nucléaire, comme le montre ce reportage de TF1, qui comprend des réserves de nourritures pour cinq ans et coûte 1,5 million d’euros pièce - tout de même -, au trou consolidé avec quelques réserves dans le jardin. 

Interrogée par francetv info, la société américaine Vivos, qui a déjà fait construire six abris collectifs outre-Atlantique, reconnaît avoir "plusieurs milliers de copropriétaires et une liste d'attente de 25 000 personnes".

3 L'abri d'urgence

Bon, certes, vous n'avez pas envie de passer vos week-ends une truelle à la main, à bétonner un espace souterrain. Si vous souhaitez quand même prévoir le coup, sachez qu'il existe des abris d’urgence, sorte de "tente deux secondes" en plus résistants et qui ne nécessitent officiellement pas le laborieux plantage des sardines.

4 L'entraînement de survie

A défaut d'avoir un refuge dans lequel courir, il va bien falloir bricoler, le mieux étant d'avoir quelques bases en situation extrême. Savez-vous couper du bois uniquement avec un couteau ? Allumer un feu à l'aide de laine froissée ? Filtrer de l'eau avec un mouchoir en tissu et une bouteille en plastique ? Et, plus simplement, savez-vous quelle matière aura la propriété de vous réchauffer quand elle s'humidifie ? Les participants aux divers stages de survie qui ont fleuri ces derniers temps, eux, oui. Et non, regarder l'émission de télé-réalité "Man versus Wild" ("Seul face à la nature" pour la version française) en boule sur son canapé, même en prenant des notes, ça ne compte pas !

---> Lisez notre reportage : Stage de survie : c’est complet même après la fin du monde

5 Le matériel de base

Evidemment, sans refuge homologué et sans formation de l'extrême, francetv info ne vous cache pas que ça se complique ! Mais un minimum de matériel adapté peut encore vous rendre service. Sur survivre.com et extreme-survie.com, par exemple, les articles les plus vendus sont l'allume-feu-silex, appelé aussi "pierre à feu", peut-être moins immédiat à manier qu'un briquet mais plus spectaculaire, les pastilles de purification de l'eau et le "kit de survie tactique", très complet. Les allumettes spéciales tempête ont aussi la cote. La lampe torche est un classique relativement évident mais à ne pas négliger. Plusieurs spécialistes autoproclamés du sujet partagent leur liste sur internet, ici ou ici par exemple.

6 La nourriture lyophilisée dans le garage

Avec un peu de chance, les éléments déchaînés ne feront que vous confiner chez vous. Auquel cas les heureux acquéreurs de nourriture lyophilisée, consciencieusement stockée, tiendront probablement plus longtemps avant de s'aventurer dehors en quête de vivres. Plusieurs sociétés distributrices de tels repas, interviewées par francetv info, ont d'ailleurs reconnu une hausse de leurs ventes depuis septembre 2012.

---> Retrouvez notre article "Stockez, il en restera toujours quelque chose"

7 Le décompteur

Et si, vraiment, vous êtes des plus désorganisés ou que vous n'avez pas envie de prévoir, vous pouvez tout de même télécharger l’application iPhone Twenty 12, ou consulter l'un des nombreux comptes à rebours disponibles sur internet, histoire de ne pas rater le moment fatidique en étant bêtement occupés à autre chose.