Les recherches pour retrouver Andy et son cousin Eyran-David, âgés de 7 ans, ont repris lundi 25 juin. Les deux enfants ont disparu depuis samedi dans l'après-midi, pendant une réunion familiale à Eysines (Gironde).

• Comment ont-ils disparu ?

Andy, qui réside dans la ville voisine de Bruges, et son cousin Eyran-David, de Lorient (Morbihan), jouaient ensemble au ballon dans le jardin d'une maison qui n'est pas la leur, quand ils ont disparu. La famille a retrouvé ouvert le portail de cette maison qui est clôturée. Dans ce quartier pavillonnaire, les maisons des alentours ressemblent beaucoup à celle d'où ils sont partis, pouvant favoriser une certaine désorientation, explique une source policière. Les voisins interrogés n'ont pu donner aucun détail probant pour le moment.

• Comment s'organisent les recherches ?

Les recherches qui se concentraient autour d'un bois avaient été suspendues dimanche soir. Trois chiens pisteurs avaient séparément retrouvé des traces des deux petits garçons d'origine ivoirienne dans ce vaste bois situé dans une zone mi-résidentielle mi-industrielle, au nord de la rocade entourant Bordeaux. Quelque 200 policiers devraient à nouveau fouiller le bois de fond en comble et poursuivre l'enquête de voisinage.

Par ailleurs, le visionnage rapide de bandes d'une caméra de surveillance appartenant à une pharmacie, située à l'orée du bois, n'a, à ce stade, rien donné, a-t-on annoncé de source policière. 

Le directeur départemental adjoint de la sécurité publique, Jean-Paul Faivre, n'a pas caché le caractère "inquiétant" de cette double disparition.

• Comment les reconnaître et les signaler ?

Le parquet a ouvert une enquête pour "disparition inquiétante". Selon Sud Ouest, Andy a les cheveux rasés, et porte un short noir, un T-shirt gris rayé et des chaussures noires. Son cousin Erane, dont les cheveux sont coiffés en crête, serait vêtu d'un pantalon rouge, d'une chemise verte avec des carreaux bleus et de chaussures jaunes.

Les personnes ayant des renseignements peuvent contacter la police au 05 57 85 72 30 jusqu'en fin d'après-midi, puis au 05 57 85 77 77.