Dérive du "Modern Express" : l'opération de la dernière chance a réussi pour l'instant

Le cargo qui dérivait à l'abandon vers les côtes françaises a pu être accroché et emmené vers le large.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Toute l'opération tient à un câble qui relie depuis ce 1er février le Modern Express à son remorqueur. Il y a quelques heures encore, le cargo à la dérive n'était plus qu'à 44km des côtes aquitaines. Il s'en éloigne désormais à 5 km/ heure en direction de l'Espagne et le port de Bilbao. Le bateau est toujours couché, mais sa trajectoire est maintenant sous contrôle.

"Un succès"

"L'opération de la dernière chance est un succès. Il y avait une seule fenêtre météo, elle était aujourd'hui, et la préparation des équipes a permis de réussir le passage de la remorque", explique le capitaine de frégate Louis-Xavier Renaux de la préfecture maritime de l'Atlantique. Ce lundi matin, des hommes avaient été hélitreuillés pour attacher un câble à l'avant du bateau.  Il leur faudra deux heures pour le fixer.
Le Modern Express était parti du Gabon le 16 janvier.  Le 26, il déclenche sa balise de détresse dans le golfe de Gascogne. Il aura fallu sept jours pour stopper sa dérive.

Le cargo "Modern Express" à la dérive dans le golfe de Gascogne, le 31 janvier 2016.
Le cargo "Modern Express" à la dérive dans le golfe de Gascogne, le 31 janvier 2016. (LOIC BERNARDIN / AFP)