Une gendarmerie mitraillée à Bastia durant la visite du ministre de l'Intérieur en Corse

Une quinzaine d'impacts ont été relevés sur la façade de la gendarmerie de Montesoro.

Des gendarmes dans leur caserne de Montesoro, à Bastia (Haute-Corse), le 24 septembre 2007.
Des gendarmes dans leur caserne de Montesoro, à Bastia (Haute-Corse), le 24 septembre 2007. (STEPHAN AGOSTINI / AFP)

Mis à jour le , publié le

La façade de la gendarmerie de Montesoro, à Bastia (Haute-Corse), a été mitraillée vers 4 heures du matin, jeudi 12 juin. L'attaque n'a pas fait de blessé.

Une quinzaine d'impacts de balles ont été relevés sur la façade du bâtiment, trois sur le mur d'enceinte. Une moto volée a également été retrouvée incendiée sur le parking de l'hôpital de la ville, explique France 3 Corse ViaStella. La caserne avait déjà été visée par un tir de roquette en décembre 2013, ainsi qu'une autre gendarmerie, à Ajaccio. 

Première visite du nouveau ministre de l'Intérieur

Cette attaque intervient quelques heures seulement après l'arrivée de Bernard Cazeneuve en Corse, pour sa première visite sur l'île. Le ministre de l'Intérieur, qui était mercredi soir à Ajaccio (Corse-du-Sud), doit diriger jeudi matin une réunion des chefs des forces de sécurité, avant de prononcer un discours sur "la place de l'État en Corse".

Selon son programme officiel, Bernard Cazeneuve doit se rendre à Bastia en fin de journée, avant de quitter l'île, pour y recevoir un "accueil républicain" à l'hôtel de ville de la part du nouveau maire de la deuxième ville corse, le dirigeant nationaliste Gilles Simeoni.