Un radar fixe près de Nantes (Loire Atlantique), 6 novembre 2010. 
Un radar fixe près de Nantes (Loire Atlantique), 6 novembre 2010.  (JS EVRARD / SIPA)

Les Français ont levé le pied cet été. Selon le Figaro, samedi 24 août, les automobilistes ont été moins flashés par les radars cet été. Ainsi du 1er juillet au 15 août 2013, 2 828 209 messages d'infraction ont été comptabilisés provenant des radars fixes et mobiles automatisés, contre 3 499 581 en 2012 à la même époque, soit près de 700 000 infractions de moins.

Pour expliquer ces chiffres, plusieurs hypothèses sont avancées. Il y a tout d'abord le meilleur comportement des automobilistes qui cherchent à faire des économies en roulant moins vite. Les nouveaux radars embarqués dans des véhicules banalisés ont également contribué à calmer les ardeurs. Enfin, comme l'a révélé, cet été, Le Canard enchaîné, des centaines de radars ne sont plus en état de flasher. Vandalisés ou en panne, le taux de ces mises hors service dépasse les 10 %, quand il était, il y a quelques années, de 2 à 3 % environ, note Le Figaro