Le convoyeur de fonds grièvement blessé début juin lors d'un braquage à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) est mort, a annoncé jeudi 14 juin le ministère de l'Intérieur. Le 4 juin, un fourgon blindé a été attaqué à l'arme de guerre par trois malfaiteurs qui ont pris la fuite avec leur butin. Arrêtés le jour même et le surlendemain du braquage, ces trois jeunes hommes originaires de Seine-Saint-Denis ont été mis en examen et écroués pour leur participation présumée à l'attaque.

Le convoyeur de fonds "est mort il y a une heure et demie, sa famille s'y attendait depuis deux jours. Le corps est parti à l'institut médico-légal car il reste une balle que [les médecins] doivent extraire", a expliqué à l'AFP, vers 13h30, une source syndicale en contact avec la famille. Touché au foie et opéré, l'état du convoyeur s'était dégradé ces derniers jours, a ajouté cette source.

Le ministre de l'Intérieur présente ses condoléances 

"Le ministre de l'Intérieur [Manuel Valls] a appris avec une profonde tristesse la mort de M. Patrice Le Perroux, convoyeur de fonds, des suites des graves blessures subies à l'occasion d'un vol à main armée commis à Aubervilliers", a indiqué la place Beauvau.

Manuel Valls, qui a reçu mardi les syndicats de convoyeurs de fonds, "veillera tout particulièrement à ce que l'enquête judiciaire aboutisse à l'identification formelle des auteurs de cet acte afin qu'ils soient traduits devant l'autorité judiciaire". Le ministre a également promis la signature de textes "très prochainement", afin d'assurer aux salariés du secteur "une plus grande sécurité qu'ils sont en droit d'attendre".