Moirans : 15 personnes interpellées, trois mois après les émeutes

Les gendarmes se sont déployés tôt ce matin pour interpeller 15 personnes suspectées de s'être livrées à des violences le 20 octobre. A Moirans, ce coup de filet rassure.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A l'aube, ce lundi 18 janvier, 300 gendarmes ont interpellé 15 personnes à Moirans (Isère), dans un quartier de la ville et dans un camp de gens du voyage. Ce coup de filet est lié aux émeutes survenues il y a trois mois.

Le 20 octobre, une cinquantaine de gens du voyage s'étaient livrés à des violences spectaculaires dans et autour de la gare. Ils avaient réagi ainsi alors que la justice avait refusé que l'un des leurs soit libéré de prison pour assister à des obsèques.

"On n'a pas été abandonné"

Un restaurant fut mis à sac et une trentaine de voitures furent brûlées. Certaines furent même jetées sur les voies et 120 trains furent bloqués pendant une douzaine d'heures. A l'époque, l’Etat avait été accusé de laxisme.

Aujourd'hui, une partie de la population est soulagée. "On est content qu'au moins, les choses bougent", confie un riverain à France 2. Un autre ajoute : "On pensait que c'était tombé un peu dans les oubliettes". "On est un peu plus serein en se disant qu'on n'a pas été abandonné", conclut Gérard Simonet, maire (DVD) de Moirans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures incendiées près de la gare de Moirans (Isère), le 21 octobre 2015.
Des voitures incendiées près de la gare de Moirans (Isère), le 21 octobre 2015. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)